Air Cocaïne : la justice dominicaine rejette l'accord conclu entre Christophe Naudin et le parquet

Le procès de Christophe Naudin, dans le cadre de l'évasion des pilotes français de l'affaire "Air Cocaïne", va se poursuivre après le rejet, jeudi, par la justice de Saint-Domingue de l'accord passé avec le parquet prévoyant qu'il effectue une partie de sa peine en France.

Christophe Naudin, le 17 mai 2017, au tribunal de Saint-Domingue.
Christophe Naudin, le 17 mai 2017, au tribunal de Saint-Domingue. (ERIKA SANTELICES / AFP)

La justice dominicaine a rejeté, jeudi 25 mai, l'accord conclu le mois dernier entre le parquet et Christophe Naudin, 54 ans, détenu pour son implication dans l'évasion des pilotes français de l'affaire dite "Air Cocaïne", a appris franceinfo de source proche du dossier. Le procès va se poursuivre.

Il aurait pu purger sa peine en France

En vertu d'une convention bilatérale franco-dominicaine, cet accord aurait pu permettre à Christophe Naudin de purger en France une partie de sa peine, fixée à cinq ans de prison. Cet expert en sécurité aérienne est en détention préventive à Saint-Domingue depuis mars 2016. Il avait été arrêté en Egypte puis extradé.

Christophe Naudin est poursuivi par la justice dominicaine pour avoir organisé l'évasion en bateau des deux pilotes Pascal Fauret et Bruno Odos, condamnés en première instance pour trafic de drogue. Ils avaient été interpellés à Punta Cana en mars 2013. Le Falcon 50 qu'ils pilotaient s'apprêtait à décoller pour Saint-Tropez avec à son bord 680 kg de cocaïne. Deux autres Français, Nicolas Pisapia et Alain Castany, ont également été condamnés.