Pesticides : elle porte plainte contre X après la mort de son père

Valérie Murat a porté plainte contre X. Elle reproche à l'État la mort de son père, un viticulteur qui utilisait un pesticide. France 2 fait le point.

FRANCE 2

Valérie Murat est venue à Paris déposer plainte contre X ce lundi 27 avril pour homicide involontaire. Elle reproche à l'État la mort de son père. Car en 2012 celui-ci, viticulteur de la région bordelaise, est mort d'un cancer du poumon reconnu comme maladie professionnelle. La cause ? Un pesticide à base d'arsenic utilisé pendant plus de 50 ans sur ses vignes. "Les services de l'État ont une responsabilité dans la mort de mon père. Ce produit n'aurait pas dû être sur le marché", témoigne-t-elle à France 2.
Ce pesticide était classé dangereux depuis 1955, mais tous les viticulteurs l'utilisaient sans protection pour traiter leurs vignes contre un champignon. La France a attendu 2001 pour interdire le produit. "Les études chez les viticulteurs montrent un excès de cancers du poumon, de la peau, de la vessie (...) le tableau est assez large", détaille André Cicolella, toxicologue et président du réseau environnement santé.

Pas de limite maximale

Avec sa plainte Valérie espère alerter les vignerons, mais aussi les consommateurs. Elle explique que le vin n'a pas de limite maximale de résidu de pesticide. La bataille judiciaire permettra d'établir les éventuelles responsabilités de l'État et des fabricants de pesticides dans le cancer de ce vigneron.

Le JT
Les autres sujets du JT