Ouvrier viticole mort d'un cancer : la cour d'appel de Bordeaux rejette la demande de reconnaissance de maladie professionnelle

Denis Bibeyran, mort en 2009, a travaillé pendant plus de vingt ans dans les vignes du Médoc (Gironde). Il conduisait notamment le tracteur qui épandait les nombreux traitements chimiques utilisés pour protéger les raisins.

Des vignes dans le Médoc, en Gironde, le 24 octobre 2013.
Des vignes dans le Médoc, en Gironde, le 24 octobre 2013. (MAXPPP)

Denis Bibeyran est-il mort d'un cancer à cause de son travail d'ouvrier viticole ? Non, selon la cour d'appel de Bordeaux, qui a rejeté, jeudi 21 septembre, la demande de reconnaissance de maladie professionnelle formulée par la famille de cet homme.

Denis Bibeyran a travaillé pendant plus de vingt ans dans les vignes du Médoc (Gironde). L'ouvrier viticole conduisait le tracteur qui épandait les nombreux traitements chimiques utilisés pour protéger les raisins. En 2008, son médecin lui diagnostique un cancer des voies biliaires. Il est mort l'année suivante, à l'âge de 47 ans. 

"Le combat continue" pour la sœur du défunt

"C'est une décision incompréhensible (...) mais le combat continue", a réagi, au micro de France Bleu Gironde, Marie-Lys Bibeyran, après avoir appris la décision de la cour d'appel. Depuis 2009, la sœur de l'ouvrier viticole est devenue lanceuse d'alerte et fondatrice du collectif Info Médoc pesticides.