Injures racistes à la Carsat de Guéret : l'agent relaxé par la justice

La jeune femme qui a porté plainte, Fatiha Martin, se dit "vraiment déçue" par le verdict et envisage de faire appel, rapporte France Bleu Creuse, jeudi.

 Fatiha Martin, victime d\'injures racistes de la part d\'un agent Carsat de la Creuse, le 23 août 2018.
 Fatiha Martin, victime d'injures racistes de la part d'un agent Carsat de la Creuse, le 23 août 2018. (CATHERINE PERROT / MAXPPP)

L'agent de la Carsat de Guéret (Creuse), poursuivi pour avoir proféré des injures racistes sur la messagerie vocale d'une assurée en août 2018, a été relaxé par la justice, rapporte France Bleu Creuse jeudi 18 avril. Croyant avoir raccroché, l'homme avait insulté la jeune femme.

La question de l'appel en suspens

La victime, Fatiha Martin, âgée de 28 ans, avait porté plainte pour diffamation. Après une audience en mars, la justice a décidé de relaxer l'agent mardi 16 avril. La jeune femme se dit "vraiment déçue" et envisage de faire appel.

Croyant avoir raccroché le téléphone après un entretien avec la jeune femme au mois d'août 2018, l'agent de la Carsat l'avait notamment traitée de "Daesh creusois" et de "cassos". La Carsat avait présenté ses excuses à la famille et condamné les propos de son agent.