Affaire des "petits fromages magiques" : Gilberte Van Erpe condamnée à trois ans de prison ferme

L'escroquerie a fait 5 000 victimes au Chili en 2005 et 2006.

Un laboratoire de fabrication de \"fromages magiques\", le 18 juillet 2006, à Santiago (Chili).
Un laboratoire de fabrication de "fromages magiques", le 18 juillet 2006, à Santiago (Chili). (CLAUDIO POZO / AFP)

"Madame Gil" derrière les barreaux. Gilberte Van Erpe a été condamnée, mardi 7 juillet, à six ans de prison, dont trois ferme, pour une vaste escroquerie aux "petits fromages magiques". Le tribunal correctionnel de Paris a également condamné cette femme de 74 ans à 250 000 euros d'amende.

L'escroquerie a prospéré sur la promesse que ces fameux fromages, censés être destinés à l'industrie cosmétique, apportaient à leurs producteurs un bénéfice de 100%, en plus du remboursement de l'investissement initial. Quitte à s'endetter lourdement, les victimes ont acheté à prix d'or des kits de ferments lactiques, qui, mélangés à du lait, donnaient des petits fromages après 12 à 16 semaines de culture.

Plus de 5 000 victimes chiliennes

L'opération a fait 5 000 victimes au Chili en 2005-2006. Si certaines d'entre elles ont été remboursées, d'autres n'ont pas eu cette chance. Le préjudice s'élèverait à quelque dix millions d'euros.

Souffrant de problèmes de santé, Gilberte Van Erpe a fait valoir, certificat médical à l'appui, ne pas être en état de comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris. Elle n'était pas non plus représentée par son avocat, faute de mandat. La magistrate du parquet s'est interrogée sur l'absence de Gilberte Van Erpe, "qui peut-être coule des jours heureux, ailleurs", sur sa volonté de répondre de ses actes devant la justice française.

L'un des complices de "Madame Gil", Victor Partouche, qui a fui avec sa famille à l'étranger, a été condamné à quatre ans de prison, dont deux avec sursis et 200 000 euros d'amende. Une autre, Michèle Vermeulen, 66 ans, a été condamnée à deux ans de prison, dont 18 mois avec sursis et 50 000 euros d'amende. L'ancien avocat de Gilberte Van Erpe, Eric Pantou, a quant à lui été relaxé.