Cet article date de plus de cinq ans.

Inondations : plus que sept départements en vigilance orange

Le Premier ministre réunissait au ministère de l'Intérieur les ministres concernés pour un point global de la situation. Sept départements sont encore en vigilance orange : la Seine-Maritime, l'Eure, le Loir-et-Cher, l'Indre-et-Loire, l'Indre et le Cher restent concernés, ainsi que l'Essonne. La vigilance est levée dans les autres départements d'Ile-de-France et à Paris.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
 (La vigilance orange est levée dans les autres départements d'île de France ainsi qu'à Paris, où le niveau de vigilance repasse au jaune © Sipa)

A LIRE AUSSI ►►► Les leçons à tirer des crues en France

■ 16h08 : Météo France annonce que seuls sept départements sont encore en vigilance orange

La vigilance orange aux inondations ne concerne plus que 7 départements, selon la dernière carte de vigilance publiée par Météo France ce lundi à 16h. La Seine-Maritime, l'Eure, le Loir-et-Cher, l'Indre-et-Loire, l'Indre et le Cher restent concernés, ainsi que l'Essonne. La vigilance orange est levée dans les autres départements d'île de France ainsi qu'à Paris, où le niveau de vigilance repasse au jaune.

 

11h15 - Inondations : Montigny-sur-Loing n'a plus d'eau potable "au robinet" Sylvie Monchecourt, maire de Montigny-sur-Loing, dans le département de Seine-et-Marne, a alerté lundi sur France Info sur l'absence d'eau potable dans sa commune après les inondations. "C'est la consommation de l'eau du robinet qui pour l'instant se fait par bouteille. La distribution se fait à la salle des fêtes (...) Il a fallu faire des stocks. Le département nous a livré de nuit" , a-t-elle expliqué.  "Notre préoccupation majeure est de retrouver une qualité de l'eau au robinet."

A LIRE AUSSI ►►► Inondations : "Il faut que les Franciliens se préparent à ce type d’événement"

9h30 : Un fond "d'extrême urgence" pour les sinistrésL'Etat va mettre en place un fonds "d'extrême urgence" de "plusieurs millions d'euros" destiné aux sinistrés des inondations "sans ressources ayant tout perdu", en attendant les indemnisations des assureurs, a annoncé ce lundi le Premier ministre à l'issue d'une réunion au ministère de l'Intérieur. "Le retour à la normale prendra du temps" a aussi prévenu Manuel Valls.

"Sans attendre, le gouvernement a décidé de mobiliser un fonds d'extrême urgence pour les personnes sans ressources ayant tout perdu" (Manuel Valls)
écouter

7h50  - La député écologiste Cécile Duflot pointe la baisse des budgets de prévention depuis 2012

 "Ce qui est paradoxal, c'est qu'entre 2012 et 2016 le budget des préventions des risques hydrauliques diminuait de 40 %" a-t-elle déclaré sur France Info. "Le président a fait le lien direct avec le dérèglement climatique, il n'a pas complètement tort car c'est sans doute probable, sauf qu'en matière d'écologie, on est dans les grands discours et dans les tout petits moyens et c'est l'inverse qui faut faire. Moins de discours et davantage de moyens."

A LIRE AUSSI ►►► Inondations : pour être indemnisé, il faut prévenir "le plus rapidement possible" les assurances (AFA)

■ 7h - Les premières leçons à tirer

Ces inondations sont les plus graves depuis plus d'un siècle pour le Loiret, sur le bassin de la Seine. Cela faisait 30 ans que le fleuve n'était pas monté aussi haut. Mais on le sait, cela aurait pu être pire, il faut donc tirer les leçons de ces inondations rapidement.

Comment faire sans passage des ordures, sans électricité et eau potable, sans ambulance - décryptage Anne-Laure Barral
écouter
 (Toujours 14 départements en vigilance orange © Visactu)
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.