Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Ajaccio : la peur s'est installée dans la communauté musulmane

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Ajaccio : la peur s'est installée dans la communauté musulmane
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Des Ajacciens musulmans ont été la cible d'une expédition punitive, menée en représailles à l'agression de pompiers qui étaient venus intervenir dans ce quartier.

Des vitres cassées et des boîtes aux lettres fracturées dans les entrées des immeubles du quartier des Jardins de l'Empereur à Ajaccio. C'est ici que des pompiers ont été agressés durant la nuit de Noël, et c'est ici aussi qu'en représailles, des habitants en colère ont mené une expédition punitive, vendredi 25 décembre, saccageant notamment une salle de prière musulmane et la terrasse d'un restaurant kebab.

Les habitants, surtout ceux appartenant à cette communauté musulmane, ont peur. "Ils n'auraient pas dû faire ce qu'ils ont fait aux pompiers hier, nous même on était contre, mais faire peur aux enfants comme ils l'ont fait hier. 'On est chez nous partez chez vous, on va vous crucifier, vendeurs de babouches', franchement... C'est inadmissible ce qu'ils ont fait hier", regrette une habitante de ce quartier.

Vivre-ensemble

Toutes ces tensions mettent en cause un équilibre fragile, un vivre-ensemble qui avait su s'installer depuis des années. "On est inquiets parce que ce n'est pas quatre ou cinq jeunes qui n'ont rien à faire qui vont pourrir la vie des personnes qui sont là depuis 50 ans et qui ont construit une société. Ce n'est pas ces jeunes qui vont mettre tout à plat", commente un homme. D'autres sont fatalistes, et pensent que ces démonstrations de force s'arrêteront quand ces jeunes seront arrêtés. Pour l'instant, c'est la peur, les cris et le vacarme qui continuent à résonner dans la cité des Jardins de l'Empereur.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incidents à Ajaccio

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.