Achats de Canadair, plan pour la forêt, règles anti-incendies dans les campings… Ce qu'il faut retenir des déclarations d'Emmanuel Macron en Gironde

En déplacement sur la commune de La Teste-de-Buch, le chef de l'Etat a salué "les héros" mobilisés face à "l'un des plus grands feux de notre histoire".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Emmanuel Macron s'exprime face à la presse à La Teste-de-Buch (Gironde), le 20 juillet 2022. (BOB EDME / AFP)

"Merci à vous, merci infiniment !" A La Teste-de-Buch (Gironde), au bord du bassin d'Arcachon, où il est arrivé mercredi 20 juillet dans l'après-midi, Emmanuel Macron a longuement rendu hommage aux pompiers, au personnel de la sécurité civile, aux forces de l'ordre, aux élus et à l'ensemble des personnes mobilisées face à "l'un des plus grands feux de notre histoire". Le chef de l'Etat a aussi promis qu'il fallait "construire le jour d'après". Pour y parvenir, il a annoncé plusieurs mesures que franceinfo vous détaille.

"Un grand chantier national" pour la forêt

Emmanuel Macron a fait cette promesse devant les habitants de La Teste-de-Buch : il propose de lancer un "grand chantier national pour pouvoir replanter cette forêt" et "rebâtir". Le président assure que les travaux vont démarrer "très vite" et que cet "immense chantier" va mobiliser "les professionnels de la forêt mais aussi les bénévoles""Nous allons aussi bâtir des règles plus protectrices et des règles de prévention dans la durée face à ces feux", a ajouté le chef de l'Etat. 

Rebâtir les campings "en respectant les règles"

Plusieurs campings de la région sont partis en fumée. Le président s'est adressé à leurs propriétaires pour "saluer la décision qu'ont prise les gérants et propriétaires de campings de rembourser tout de suite tous les vacanciers en totalité". "Nous, ce qu'on leur doit, a-t-il ensuite détaillé, c'est de les aider à reconstruire vite, en mettant de la pression sur les assureurs, en leur donnant très vite les nouvelles règles." 

"Il faut redonner des perspectives très vite aux gens, sinon c'est le désespoir qui s'installe, et parfois la colère."

Emmanuel Macron

lors d'un déplacement en Gironde

Et d'ajouter : "On ne pourra pas reconstruire les campings comme ils étaient avant, pour mieux intégrer les règles de prévention, de respect du littoral et de la forêt, et en les accompagnant avec des mécanismes d'aide pour pouvoir le faire vite. Je veux qu'on puisse, la saison prochaine, avoir les premiers qui ouvrent et qui fonctionnent, parce qu'il faut reprojeter les gens dans l'espoir. Pour beaucoup de commerçants, ce ne sera pas pareil, donc on va les accompagner."

Acheter "plus de Canadair"

"Oui, il faut acheter plus" d'avions de lutte contre l'incendie, "plus de Canadair". Les 22 avions dont est dotée la protection civile étaient "suffisants ces dernières années." Pourtant, "est-ce qu'il faut en avoir davantage ? La réponse est oui", a déclaré le chef de l'Etat, car "le changement que nous sommes en train de vivre va nous imposer de prendre des décisions structurantes pour les années qui viennent".

Emmanuel Macron, qui souhaite "redéployer une stratégie industrielle" pour construire ces appareils, estime que la réflexion doit être menée à l'échelle européenne. "C'est l'Europe qui paye nos nouveaux moyens. Il faut en acheter plus, mais en Européens. On a besoin d'une flotte européenne, de capacités opérationnelles nationales et de pré-positionnements zonaux, infra-nationaux", a-t-il ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendies en Gironde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.