Incendies : nuit cauchemardesque pour les vacanciers dans le Var

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Des maisons, des campings pris au piège des flammes, ont obligé les vacanciers et habitants du coin à quitter les lieux pour ne pas se mettre en danger.
FRANCE 3
Article rédigé par
France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, C.Weil-Raynal, N.Pagnotta - France 3
France Télévisions

Des maisons, des campings pris au piège des flammes, ont obligé les vacanciers et habitants du coin à quitter les lieux pour ne pas se mettre en danger.

Leurs vacances se terminent sur les parkings des supermarchés. La plupart viennent d'un camping sur les hauteurs de la baie de Saint-Tropez qu'ils ont fui d'eux-mêmes lorsqu'ils ont vu les flammes approcher. Tout s'est fait dans l'urgence, certains sont partis sans rien, en sandale de plage, parfois même sans avoir le temps de prendre un habit. Une vacancière, désabusée, explique : "Nous n'avons plus de tente, plus de remorque, nous n'avons plus rien. Je n'ai même plus d'habits, j'étais en pyjama dans mon lit."  

"Le pire a été évité"

Les sinistrés ont passé la nuit dans des gymnases réquisitionnés aux alentours. Au petit matin, l'accès au camping demeure interdit et le feu n'est pas maitrisé. Certains ont eu la chance de partir avec leur caravane, pour d'autres, la nuit cauchemardesque se prolonge : "J'ai vu un voisin qui m'a dit que sa caravane était entièrement brûlée, j'étais seulement à quatre caravanes à côté de la sienne." Les reprises de feu tout au long de la journée paralysent la circulation sur l'ensemble de la zone. Emmanuel Macron et Gérald Darmanin étaient au Luc (Var) ce matin, au poste de commandement des pompiers. Pour le Président de la République : "Le pire a été évité, le feu n'ayant pas fait de victimes. Mais la bataille continue, les prochaines heures seront décisives." 

Thomas Cuny, journaliste à France Télévisions et envoyé à Gonfaron dans le Var confirme les propos du Président : "L'incendie progresse extrêmement vite. Il est favorisé par une végétation extrêmement sèche et par ce vent qui s'est levé, le tout dernier bilan fait état d'au moins 9 blessés dont 6 pompiers. 19 personnes intoxiquées et plus de 5.000 hectares partis en fumée."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendies de forêt

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.