Incendies : de nouveaux départs de feu à Générac

Depuis mardi 30 juillet, de sévères incendies ravagent le Gard. Les départs de feu se multiplient alors que 600 hectares de végétation étaient déjà partis en fumée.

L'acte criminel ne fait guère de doutes. À Générac (Gard), 500 pompiers sont encore à pied d'œuvre toute la nuit et jusqu'au petit matin pour éteindre tous les feux. Mais la tâche est compliquée tant le vent attise les foyers et diffuse les flammes à grande vitesse. Deux foyers sont encore ouverts à Générac et à Vauvert au sud de Nîmes. Peu après 14h mercredi, trois feux se sont déclarés simultanément. Le bilan faisait état de 400 hectares parcourus par les flammes ainsi que 500 déjà en début de semaine.

Situation dramatique

Les riverains sont désemparés. "D'un seul coup comme ça, c'est comme si on avait mis un pétard à trois endroits différents, j'ai vu une colonne noire remonter", décrit une femme. "Vous vous rendez compte, on perd tout, tous nos bois. On a un village qui est reconnu pour ses sept collines et elles sont en train de brûler", se désole une autre.
Les effectifs ont doublé en quelques heures. Des pompiers des départements voisins sont venus en renfort. Une situation dramatique dénonce le maire. Deux hommes ont été interpellés et placés en garde à vue. Une troisième personne est recherchée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un canadair en intervention le 3 septembre 2003 près de La Garde-Frenet dans le massif des Maures (Var).
Un canadair en intervention le 3 septembre 2003 près de La Garde-Frenet dans le massif des Maures (Var). (DOMINIQUE FAGET / AFP)