Incendies dans le sud-est : la détresse des sinistrés

Ce jeudi 11 août, on prend la mesure de l'ampleur des dégâts de ces incendies. Plus de 3 300 hectares de végétation ont brûlé, mais aussi de nombreuses maisons. Certains habitants ont tout perdu.

FRANCE 2

Quand cette famille est partie de chez elle pour la dernière fois hier, mercredi 10 août, tout allait bien. L'incendie n'avait même pas commencé. Alors, comment réaliser 24 heures plus tard qu'il ne reste plus rien de la maison. Les voitures, les vêtements, les photos de famille, l'électroménager, tout a brûlé, même l'atelier de travail où ce plombier de métier rangeait son matériel. Le couple et ses deux enfants ont trouvé refuge chez des amis. "J'ai plus de photos de mes enfants, je n’aurai plus jamais de souvenirs de leur naissance. On a tout perdu", explique la sinistrée très affectée.

20 maisons détruites à Vitrolles

Depuis la colline, le feu a surgi d'abord dans le jardin de la famille. La grand-mère de 81 ans habite en face. Elle a été évacuée juste à temps. À Vitrolles (Bouches-du-Rhône), 20 maisons ont été détruites, principalement le long de l'autoroute brulée de part et d'autre. Eux ont tenté avec des moyens dérisoires de ralentir le feu et d'empêcher de nouveaux départs, mais cela n'a pas suffi. "Toute une vie en l'air", pleure cette femme. L’incendie a ravagé sa cuisine où s'achevaient des travaux de plusieurs années. Le feu a été si violent qu'il laisse de lourds dégâts matériels. Professionnels ou riverains, tous les sinistrés attendent la venue des assureurs pour savoir quand et comment reconstruire.

Le JT
Les autres sujets du JT