Bouches-du-Rhône : de nombreux dégâts après les incendies

Dans les Bouches-du-Rhône, un incendie qui a dévoré 500 hectares est désormais maîtrisé, mais laisse les habitants démunis face à leur maison noircie ou brulée.

Des toits effondrés, des braises encore fumantes, plusieurs bâtisses dévastées et abandonnées dans la précipitation : dans les Bouches-du-Rhône, un incendie de grande ampleur a ravagé plusieurs habitations, lundi 24 août. Un riverain revient chez lui pour la première fois. "Les vitres du garage ont explosé, l'aluminium a fondu, les pompes ont brûlé...", énumère-t-il.

Risque incendie très élevé

Un habitant, excédé, vient de vivre son deuxième incendie de l'été. Plus de 300 hectares sont partis en fumée, lundi 24 août. Quatre départs de feu, entre Istres (Bouches-du-Rhône) et Martigues (Bouches-du-Rhône), ont mobilisé près de 1 300 pompiers. Mardi 25 août, ils étaient toujours présents sur les lieux pour noyer les dernières braises. La vigilance est de mise, car les soldats du feu craignent un nouveau départ d'incendie. Les massifs des Bouches-du-Rhône restent placés en risque incendie très élevé. Une enquête est en cours pour déterminer si ces feux ne sont pas d'origine criminelle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Incendies.
Incendies. (FRANCEINFO)