"Si ma maison prend feu, c'est toute ma vie qui s'effondre" : ces habitants du Var qui hésitent à évacuer face aux flammes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Incendie dans le Var : l'incertitude des habitants devant la montée des flammes
France 2
Article rédigé par
A.Domy, C.Chabaud, O.Guerin, images drone : Chromatella - France 2
France Télévisions

Les flammes progressent très vite dans le Var, et les dégâts depuis lundi 16 août font froid dans le dos. 7 000 hectares de terres sont partis en fumée. À Cannet-les-Maures, certains habitants sont encore dans l'expectative et hésitent à partir et tout quitter.

C'est couleur du ciel qui redonne l'alerte, mercredi 18 août. En quelques minutes, une immense fumée repeint le paysage en gris. Après deux journées et demie de lutte contre les flammes, le vent vient encore de tourner, un puissant vent d'Est, le plus redouté par les pompiers. Sur la route, difficile de se frayer un chemin. "Le feu est à 300 mètres, mais on y croit encore. On attend en espérant que ça ne vienne pas chez nous. On a dû évacuer hier, mais finalement on est revenus pour essayer d'éteindre le début d'un possible incendie. Si ma maison prend feu, c'est toute ma vie qui s'effondre", témoigne un habitant de Cannet-les-Maures. 

Un incendie difficilement maîtrisable

Depuis des heures, les pompiers multiplient les largages aériens d'eau pour sauver ce qu'ils peuvent encore sauver.  Présent au Luc (Var), Thomas Cuny, journaliste pour France Télévisions, fait un point. "La situation n'est toujours pas maîtrisée, l'incendie se déplace cette fois dans le secteur de Vidauban. Le site est difficile d'accès et l'incendie reste assez virulent. Le dispositif mobilisé reste extrêmement important, 1 200 soldats du feu s'attendent à passer une nouvelle nuit extrêmement difficile", indique le journaliste. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.