Seine-Maritime : nouvel incident dans une usine classée Seveso

Une nouvelle usine de la région de Rouen a été mise à l'arrêt mardi 1er octobre. Une panne électrique a été détectée sur le site Borealis, classé Seveso seuil haut.

FRANCE 2

Une nouvelle usine chimique entièrement à l'arrêt mardi 1er octobre. Le site de production d'engrais Borealis est hautement sensible et classé Seveso seuil haut. Au Grand-Quevilly (Seine-Maritime), mardi matin, une perte d'alimentation électrique touche une partie des installations de l'usine. L'incident serait lié à l'échauffement d'un poste électrique selon la préfecture, qui dément les rumeurs d'incendie. Des dizaines de pompiers sont intervenus afin de refroidir les stocks d'ammoniaque, un composant instable qui peut provoquer des réactions chimiques.

Des habitants aux premières loges

Le site Borealis n'est situé qu'à quatre kilomètres de l'usine Lubrizol qui a pris feu jeudi. Ces deux incidents n'auraient aucun lien, mais pour les riverains l'inquiétude grandit. "On réalise quand même qu'on est aux premières loges", déplore Lucila Escorrega, habitante du quartier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une nouvelle usine de la région de Rouen a été mise à l\'arrêt mardi 1er octobre. Une panne électrique a été détectée sur le site Borealis, classé Seveso seuil haut.
Une nouvelle usine de la région de Rouen a été mise à l'arrêt mardi 1er octobre. Une panne électrique a été détectée sur le site Borealis, classé Seveso seuil haut. (FRANCE 2)