Rouen : les produits de l'usine Lubrizol en questions

La préfecture de Seine-Maritime a publié mardi 1er octobre la liste des produits qui ont brûlé à l'usine Lubrizol. Mais de nombreuses questions demeurent encore.

FRANCE 2

Au lendemain de la publication de la liste des produits toxiques qui ont brûlé lors de l'incendie de Lubrizol de Rouen, des questions restent sans réponses. D'après la préfecture de Seine-Maritime, 5 253 tonnes de matières ont été détruites dans l'incendie. Mais quels étaient ces produits ? Ce sont principalement des additifs multi-usages, en d'autres termes des lubrifiants, des anti corrosions, des solvants. En grande majorité, ces produits sont des hydrocarbures, dérivés du pétrole, mais aussi des sulfures, des acides phosphoriques, connus pour leur toxicité.

Quels effets sur la santé ?

Alors, quelles seront les conséquences sur la santé des habitants qui ont respiré ces produits ? D'après la liste de la préfecture, un contact direct avec ces matières peut avoir des conséquences toxiques pour l'organisme. Cela pourrait notamment nuire à la fertilité. D'après l'addictologue André Cicolella, "ces substances sont pour la plupart cancérogènes, mutagènes ou des perturbateurs endocriniens. Principalement, c'est l'exposition pour la grossesse qui pourrait entraîner des effets sur la santé de l'enfant et du futur adulte".

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo prise le 26 septembre 2019 au Grand-Quevilly, la fumée s\'échappe de l\'usine Lubrizol classée Seveso en feu à Rouen (Seine-Maritime).
Photo prise le 26 septembre 2019 au Grand-Quevilly, la fumée s'échappe de l'usine Lubrizol classée Seveso en feu à Rouen (Seine-Maritime). (LOU BENOIST / AFP)