Lubrizol : le traumatisme des riverains rouennais est encore vif

Le 26 septembre 2019, un incendie a éclaté dans l'usine Lubrizol de Rouen. Les habitants sont encore traumatisés par cet accident. 

France 2

Le 26 septembre 2019, l'usine Lubrizol de Rouen (Seine-Maritime) s'est embrasée. 9 000 tonnes de produits chimiques sont partis en fumée. La maison de Carole Legris était située à moins de 500 mètres de l'incendie. "Je me suis mise à pleurer, j'ai dit que je ne voulais pas mourir là", se rappelle la riveraine. Les mois qui y ont suivis, elle est restée traumatisée. "Systématiquement, à trois heures du matin, j'étais réveillée, d'un seul coup", poursuit-elle. 

80 habitants ont saisi la justice

Les traumatisés se comptent par centaines. Selon Simon De Carvalho, président de l'association des sinistrés de Lubrizol, rien n'a changé depuis un an. Il déplore notamment l'absence d'un autre système, outre les sirènes, "pour pouvoir avertir la population et l'évacuer en cas de grosse catastrophe". 80 habitants de l'agglomération ont saisi la justice pour mise en danger de la vie d'autrui .

Le JT
Les autres sujets du JT
Un an après l\'incendie de l\'usine Lubrizol à Rouen du 26 septembre 2019, le gouvernement a annoncé un nouveau système d’alerte par diffusion cellulaire (photo d\'illustration).
Un an après l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen du 26 septembre 2019, le gouvernement a annoncé un nouveau système d’alerte par diffusion cellulaire (photo d'illustration). (PHILIPPE LOPEZ / AFP)