"J'étais en face de ce gros nuage noir" : à Rouen, des habitants s'inquiètent face à l'immense incendie dans une usine Seveso

Une usine qui fabrique des additifs pour lubrifiants est en feu depuis cette nuit à Rouen. 

Photo du site Lubrizol à Rouen, prise jeudi 29 septembre 2019 à 5h28 par une riveraine, Edwina Patin.
Photo du site Lubrizol à Rouen, prise jeudi 29 septembre 2019 à 5h28 par une riveraine, Edwina Patin. (DOCUMENT RADIO FRANCE)

"Je suis réveillé depuis 5h30 ce matin", raconte Jean-Noël. Cet habitant a été sorti du lit par le bruit des explosions et l'incendie à l'usine Lubrizol de Rouen, classée Seveso. "Depuis ma fenêtre on voyait très bien ce panache de fumée. Je suis à la limite de la zone de confinement", raconte-t-il à nos confrères de France Bleu Normandie.

>>> Incendie sur un site Seveso à Rouen : suivez notre direct

Jean-Noël voit depuis son logement l'immense panache de fumée, liée à la présence d'hydrocarbures. "Les fumées ont envahi le ciel de Petit-Quevilly, en banlieue de Rouen. Ça me parait un peu dangereux ici aussi." 

Une fumée impressionnante qui inquiète 

Si les "premières analyses n'ont pas fait apparaître de toxicité aiguë", selon le préfet de Normandie, cet immense panache inquiète les habitants. "Il ne faut pas avoir peur de la fumée", explique Charlotte. "Il faut aussi avoir confiance dans les autorités qui disent que ce n'est pas toxique, parce que j'étais juste en face de ce gros nuage noir bien épais". 

L'incendie n'a pas fait de blessés mais certains habitants disent déjà ressentir les effets de cet immense incendie, "forcément anxiogène" reconnaît le préfet de Normandie. L'usine produit du lubrifiant et appartient au groupe américain Lubrizol Coporation. Le site est classé Seveso à cause des matières premières qu'il utilise. Les écoles, collèges et lycées ainsi que les crèches de 13 communes de l'agglomération de Rouen sont d'ailleurs fermées jeudi, sur ordre du préfet. 

Je suis asthmatique et c'est très difficile de respirer ce matinOlivier

Photo du site Lubrizol à Rouen jeudi 26 septembre 2019, prise par un riverain, Grégory Briens.
Photo du site Lubrizol à Rouen jeudi 26 septembre 2019, prise par un riverain, Grégory Briens. (DOCUMENT RADIO FRANCE)

Des images d'hydrocarbures au sol 

Sur les réseaux sociaux, des habitants partagent des photos et des vidéos qui montrent la pollution générée par cet incendie. On voit par exemple une couche noire sur une voiture d'un homme qui dit habiter "à plus de 15 kilomètres" de l'usine Lubrizol.