Incendie de l'usine Lubrizol : des résultats d'analyses inquiétants pour certains pompiers

Les résultats d'analyses de pompiers intervenus sur l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen (Seine-Maritime) ont indiqué un taux très élevé des transaminases, substance présente dans le sang en cas d'intoxication du foie.

FRANCE 2

Une dizaine de pompiers intervenus sur l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen (Seine-Maritime) ont obtenu des résultats d'analyses préoccupants. Des signes de lésions ont été repérés au niveau du foie et des reins, et si le responsable des pompiers du département assure que ce n'est pas révélateur d'une intoxication, certains soldats du feu envisageraient de déposer plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui".

"Une souffrance du foie"

"Nous avons eu 357 prélèvements et comptes-rendus d'examens qui ont été effectués", a expliqué devant la presse Pierre-André Durand, préfet de la Seine-Maritime, qui indique que six présentent "des bilans qui peuvent être anormaux". "Ces premiers retours ajoutent de l'anxiété", explique Thomas Bru, délégué syndical CGT-pompiers. Les résultats indiquent un taux élevé de transaminases trois fois supérieur à la normale. "Un taux élevé de transaminases montre une souffrance du foie", selon André Picot, toxicologue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un pompier marche dans l\'usine Lubrizol de Rouen, le 27 septembre 2019, au lendemain de l\'incendie.
Un pompier marche dans l'usine Lubrizol de Rouen, le 27 septembre 2019, au lendemain de l'incendie. (LOU BENOIST / AFP)