Cet article date de plus d'un an.

Incendie d'une usine Seveso à Rouen : les professionnels de santé observent peu de symptômes

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Incendie d'une usine à Rouen : les professionnels de santé observent peu de symptômes
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Après l'incendie de l'usine Lubrizol classée Seveso de Rouen (Seine-Maritime) jeudi 26 septembre, les habitants se posent beaucoup de questions sur leur santé.

Les émanations qui persistent après l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen (Seine-Maritime) présentent-elles un risque pour la santé ? Depuis jeudi 26 septembre, des dizaines d'habitants se rendent dans la pharmacie de Valérie Crochemore pour se procurer des masques. Beaucoup d'angoisse, mais peu de symptômes.

Les odeurs peuvent provoquer des gênes

Chez le docteur Philippe Beignot-Devalmont, les patients ne sont pas plus nombreux que d'habitude. Certains se plaignent de maux de tête et d'irritation de la gorge. "Les gens sont inquiets d'avoir respiré ça, et du coup des symptômes relativement modérés, voire très modérés, prennent parfois un peu plus de proportions dans un contexte anxieux", déclare le médecin. Pas de pic de consultations non plus aux urgences : sur 250 visites quotidiennes, une quinzaine de patients décrivent les mêmes symptômes qu'ils attribuent à l'incendie. L'Agence régionale de santé confirme que des odeurs persistantes peuvent provoquer des gênes ou des irritations.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.