France Bleu Isère : un blog anarcho-libertaire félicite les auteurs de l'incendie qui a ravagé la radio

Le message dénonce "les industriels d’hypnoses collectives", rapporte France Bleu Isère, à Grenoble, dont les locaux ont été incendiés dans la nuit de dimanche à lundi. Pour le procureur de la République, il ne s'agit pas d'une revendication.

Le rez-de-chaussée de France Bleu Isère à Grenoble en partie détruit par un incendie criminel, le 28 janvier.
Le rez-de-chaussée de France Bleu Isère à Grenoble en partie détruit par un incendie criminel, le 28 janvier. (LÉOPOLD STRAJNIC / RADIO FRANCE)

Après l'incendie qui a fortement endommagé les locaux de France Bleu Isère, à Grenoble, dans la nuit de dimanche 27 à lundi 28 janvier, un blog anarcho-libertaire a adressé un "bravo aux individu•e•s enfin, qui, par monts et par vaux, perpétuent l'attaque et veulent tout mettre à sac".

"Faire couler l'essence pour incendier les médias"

Le ou les auteurs du texte se félicitent de cet incendie : "Beaucoup font couler l’encre à propos des médias pour les critiquer, peu font couler l’essence dans leur locaux pour les incendier. À cela on remédie. Dans les bureaux des radios dans le centre-ville, lundi. Dans la tour hertzienne en périphérie, cette nuit", en référence à l'incendie d'un émetteur TDF, mardi, à Haute-Jarrie, au sud de Grenoble.

"Ce que les incendiaires convoitent, que les flammes s’en saisissent", peut-on également lire dans ce texte, dans lequel le ou les auteurs ajoutent : "De tous les dompteurs de for intérieur qui existent, celui que je déteste le plus, le journaliste." Le message dénonce "les industriels d’hypnoses collectives, les fabricants de subjectivités consentantes à la société existante".

Je pense qu'il faut être particulièrement prudent.Une revendication, c'est dire 'Nous sommes le groupe untel, nous revendiquons les faits et nous les avons commis de telle façon'.Eric Vaillant
procureur de la République de Grenoble
France Bleu Isère

Le procureur de la République de Grenoble appelle, mercredi, à se montrer "particulièrement prudent" face aux revendications de l'incendie de France Bleu Isère, diffusées sur deux sites anarcho-libertaires, mardi. "Je pense qu'il faut être particulièrement prudent avec ce que l'on trouve sur internet aujourd'hui, sur deux sites liés à ce que l'on appelle 'l'ultragauche'. Je pense qu'il s'agit de sites sur lesquels on fait référence à l'incendie de France Bleu Isère, on fait référence à l'incendie d'un pylône GSM hier à Jarrie, on sent bien que les auteurs qui ont écrit sur ce blog sont tout à fait favorables à ces incendies, mais je trouve que c'est beaucoup trop tôt pour parler de revendication", a expliqué Eric Vaillant.

"Une revendication, c'est dire 'Nous sommes le groupe Untel, nous revendiquons les faits et nous les avons commis de telle façon'. Ce qui est important aussi, c'est que ceux qui revendiquent donnent, et ça a été le cas par le passé, des indications sur leur mode opératoire qui permettent aux enquêteurs de justifier de cette revendication", a insisté le procureur.