Etats-Unis : les pompiers peinent à contenir un incendie à l'est de Los Angeles

Dimanche soir, le feu n'était maîtrisé qu'à 5%. Plus de 8 000 hectares sont partis en fumée depuis vendredi.

L\'incendie de l\'\"Apple Fire\", le 1er août 2020 à Banning (Etats-Unis).
L'incendie de l'"Apple Fire", le 1er août 2020 à Banning (Etats-Unis). (JOSH EDELSON / AFP)

Des milliers de pompiers californiens combattent, dimanche 2 août, un incendie menaçant de nombreux habitants près de la ville de San Bernardino, à une centaine de kilomètres à l'est de Los Angeles (Etats-Unis). L'"Apple Fire" qui s'est déclaré vendredi en fin d'après-midi a déjà ravagé plus de 8 300 hectares dans la Cherry Valley et la forêt nationale de San Bernardino, dans le sud de la Californie.

La fumée se dégageant de la végétation calcinée était visible à des kilomètres à travers la région, poussant le département de gestion de la qualité de l'air de la côte sud à émettre une alerte samedi soir. Au moins 2 600 foyers et près de 7 800 personnes ont dû être évacuées et les pompiers n'étaient pas en mesure d'annoncer quand les habitants pourraient revenir chez eux. A 19 heures, heure française, plus de 1 300 soldats du feu, assistés d'hélicoptères, de camions et de bombardiers, étaient déployés dans la zone.

Après avoir réussi à contenir 12% de l'incendie en début de journée, le feu n'était plus contenu en début d'après-midi et continuait à grossir. En soirée, les pompiers ont repris un peu de terrain, contenant 5% de l'incendie. Aucune victime n'a été signalée pour le moment, les dégâts se limitant à deux immeubles et une maison. Une enquête est en cours pour déterminer l'origine du feu, qui pourrait être criminelle.