Cet article date de plus de trois ans.

En images Nantes : découvrez les photos de l'incendie qui a endommagé la cathédrale

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min

Le Premier ministre, Jean Castex, a fait samedi une courte déclaration rendant hommage "au dévouement et au très grand professionnalisme de la grosse centaine de sapeurs-pompiers".

La cathédrale gothique Saint-Pierre et Saint-Paul de Nantes a été victime, samedi 18 juillet d'un incendie, rapidement circonscrit. L'événement, qui a détruit le grand orgue, a conduit à l'ouverture d'une enquête pour "incendie volontaire".

Après avoir visité la cathédrale et rencontré les pompiers, le Premier ministre, Jean Castex, a fait une courte déclaration samedi après-midi, rendant d'abord hommage "au dévouement et au très grand professionnalisme de la grosse centaine de sapeurs-pompiers". "Place ensuite à la reconstruction, que je souhaite la plus rapide possible et à laquelle l'Etat prendra toute sa part"a-t-il aussi assuré.

Le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, a annoncé l'ouverture d'une enquête pour "incendie volontaire". Il a précisé l'existence de "trois points de feu distincts" mais "il n'y a pas de conclusion à tirer maintenant".

Des camions de pompiers s'agglutinent devant la cathédrale de Nantes, le 18 juillet 2020. (STEPHANE MAHE / REUTERS)
Des pompiers tentent d'éteindre l'incendie de la cathédrale de Nantes, le 18 juillet 2020. (STEPHANE MAHE / REUTERS)
Le grand orgue de la cathédrale a été entière détruit. (MAXPPP)
Des passents assistent à l'incendie de la cathédrale de Nantes (Loire-Atlantique), le 18 juillet 2020. (STEPHANE MAHE / REUTERS)
L'intérieur de la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Nantes, dévastée par un incendie le 18 juillet 2020 (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)
Le Premier ministre, Jean Castex, accompagné de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, de la maire de Nantes, Johanna Rolland, et du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, à Nantes, le 18 juillet 2020. (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.