EN IMAGES. Nantes : découvrez les photos de l'incendie qui a endommagé la cathédrale

Le Premier ministre, Jean Castex, a fait samedi une courte déclaration rendant hommage "au dévouement et au très grand professionnalisme de la grosse centaine de sapeurs-pompiers".

La cathédrale gothique Saint-Pierre et Saint-Paul de Nantes a été victime, samedi 18 juillet d'un incendie, rapidement circonscrit. L'événement, qui a détruit le grand orgue, a conduit à l'ouverture d'une enquête pour "incendie volontaire".

Après avoir visité la cathédrale et rencontré les pompiers, le Premier ministre, Jean Castex, a fait une courte déclaration samedi après-midi, rendant d'abord hommage "au dévouement et au très grand professionnalisme de la grosse centaine de sapeurs-pompiers". "Place ensuite à la reconstruction, que je souhaite la plus rapide possible et à laquelle l'Etat prendra toute sa part"a-t-il aussi assuré.

Le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, a annoncé l'ouverture d'une enquête pour "incendie volontaire". Il a précisé l'existence de "trois points de feu distincts" mais "il n'y a pas de conclusion à tirer maintenant".

16
Des camions de pompiers s'agglutinent devant la cathédrale de Nantes, en feu, le 18 juillet 2020. STEPHANE MAHE / REUTERS
26
Des pompiers montés sur une nacelle tentent d'éteindre l'incendie de la cathédrale, le 18 juillet 2020. STEPHANE MAHE / REUTERS
36
Le grand orgue de la cathédrale a été entièrement détruit. MAXPPP
46
Des passants assistent, effarés, à l'incendie de la cathédrale de Nantes, le 18 juillet 2020. STEPHANE MAHE / REUTERS
56
L'intérieur de la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Nantes, le 18 juillet 2020. SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP
66
Près de la cathédrale incendiée, le Premier ministre, Jean Castex, accompagné de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, de la maire de Nantes, Johanna Rolland, et du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 18 juillet 2020. SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP