Incendie de la cathédrale de Nantes : pas de trace d'effraction retrouvée, indique le procureur

L'incendie s'est déclenché tôt samedi matin, avant d'être circonscrit en milieu de matinée. Une enquête pour "incendie volontaire" est ouverte.

Des pompiers devant la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Nantes (Loire-Atlantique), alors qu\'elle a en partie brûlé, le 18 juillet 2020.
Des pompiers devant la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Nantes (Loire-Atlantique), alors qu'elle a en partie brûlé, le 18 juillet 2020. (ESTELLE RUIZ / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les premières constations réalisées dans le cadre de l'enquête pour "incendie volontaire" dans la cathédrale de Nantes (Loire-Atlantique) n'ont pas permis de trouver de traces d'effraction, a indiqué samedi 18 juillet le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès. "On n'a pas trouvé dans les accès extérieurs de traces d'effraction", a-t-il dit, alors que trois points de départ de feu ont été constatés dans la cathédrale. L'un d'eux était situé au niveau du grand orgue, qui a été ravagé par l'incendie. 

 Une enquête ouverte pour "incendie volontaire". Pierre Sennès, le procureur de la République de Nantes, a évoqué la piste criminelle, car trois départs de feu différents ont été relevés, "un au niveau du grand orgue et deux départs de feu à gauche et à droite de la nef". "Ça nous amène à privilégier l'hypothèse criminelle, ce n'est pas le fruit du hasard", a ajouté Pierre Sennès. Il a précisé à franceinfo qu'une enquête pour "incendie volontaire" avait été ouverte. Le service régional de la police judiciaire a été saisi.

 Le grand orgue "entièrement détruit"Le général Laurent Ferlay, directeur départemental des pompiers, a précisé qu'une centaine de soldats du feu avaient été mobilisés pour l'opération. "Les dégâts sont concentrés sur le grand orgue, qui semble être entièrement détruit. La plateforme sur laquelle il se situe est très instable et menace de s'effondrer", a-t-il déclaré lors d'un point-presse devant la cathédrale

 "L'Etat prendra toute sa part" à la "reconstruction". Le Premier ministre, Jean Castex, s'est rendu sur place et a promis aux Nantais que l'Etat prendrait "toute sa part" dans la reconstruction à venir, qu'il souhaite "la plus rapide possible".

 "Une épaisseur de flammes monstrueuse". Maxime, un habitant témoin de l'incendie de la cathédrale, témoigne sur franceinfo à propos de cet incendie. "En ouvrant mes volets à 7h45, j'ai vu une épaisse fumée et des flammes sortir de la grande verrière de la façade de la cathédrale. (...) C'était très, très impressionnant de voir une épaisseur de flammes monstrueuse qui sortaient du vitrail qui a explosé. Et puis après, les pompiers sont intervenus. Ils ont assez vite transformé ça en fumée", a-t-il raconté. "A 7h30, il y a eu un coup de carillon et un son semblable au bruit que fait une ampoule de maison qui se brise", complète Jean-Yves, gérant d'un tabac se situant sur le parvis.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #NANTES

23h00 : 23 heures, on ferme ! Non sans avoir jeté un dernier coup d'œil aux principaux titres de l'actualité.

La cathédrale de Nantes a été ravagée par un incendie ce matin, qui a été éteint par les pompiers après quelques heures. Voilà ce que l'on sait des dégâts causés par l'incendie. Jean Castex flanqué de deux ministres s'est rendu sur place dans l'après-midi et a assuré que l'Etat "prendrait toute sa part" dans les réparations.

Une enquête pour "incendie volontaire" a été ouverte après la découverte de trois départs de feu dans la cathédrale, l'un d'eux ayant pris sous l'orgue qui a été ravagé. Ce soir, le procureur indique qu'il n'y a pas de trace d'effraction sur le bâtiment.

Dès lundi, le port du masque sera obligatoire dans les lieux publics clos. Le ministre de la Santé Olivier Véran en a dévoilé une première liste.

Plusieurs personnes, dont des mineurs, ont été mis en examen ou condamnés après les violences qui ont émaillé les soirées du 13 et du 14 juillet en Ile-de-France.

Rendez-vous demain, à neuf heures, pour la suite de ce live.

20h07 : 20 heures et des briquettes, l'heure de l'apéro pour les uns, du dîner pour les autres, du point sur l'actu pour tout le monde.

La cathédrale de Nantes a été ravagée par un incendie ce matin, qui a été éteint par les pompiers après quelques heures. Voilà ce que l'on sait des dégâts causés par l'incendie. Jean Castex flanqué de deux ministres s'est rendu sur place dans l'après-midi et a assuré que l'Etat "prendrait toute sa part" dans les réparations.

Une enquête pour "incendie volontaire" a été ouverte après la découverte de trois départs de feu dans la cathédrale, l'un d'eux ayant pris sous l'orgue qui a été ravagé. Ce soir, le procureur indique qu'il n'y a pas de trace d'effraction sur le bâtiment.

Dès lundi, le port du masque sera obligatoire dans les lieux publics clos. Le ministre de la Santé Olivier Véran en a dévoilé une première liste.

Plusieurs personnes, dont des mineurs, ont été mis en examen ou condamnés après les violences qui ont émaillé les soirées du 13 et du 14 juillet en Ile-de-France.

18h21 : "La région sera aux côtés de l'Etat pour la reconstruction de cet édifice, en termes des finances publiques."

Invitée de franceinfo radio, l'élue a déploré que "si jamais c'est criminel c'est très inquiétant car malheureusement de nombreuses églises brûlent sur notre territoire totalement à la discrétion des Français, donc à un moment il faudra faire toute la lumière sur tous ces crimes."

18h15 : Stéphane Bern pointe certains mauvais élèves "où il y a encore des fils qui traînent, comme à la Madeleine [à Paris]."

18h20 : "Je suis désespéré de voir qu'un an après l'incendie de Notre-Dame de Paris, un nouvel incendie se déclare dans une cathédrale alors qu'a été mis au point un plan incendie pour les 89 cathédrales. Les dommages sont irréparables, l'orgue, le tableau de Flandrin de 1720, les vitraux du XVe siècle... "

Le "monsieur Patrimoine" réagit sur notre chaîne en ce moment même : "Le patrimoine est constitutif de notre histoire, on ressent tous la même émotion quand le drame arrive, mais quand tout va bien, j'ai l'impression de prêcher dans le désert. (...) Au bout d'un moment, il faudrait que l'Etat assume que le patrimoine, c'est à sa charge, et mette les moyens nécessaires."

18h20 : Il est 18 heures bien tassées, faisons le point sur l'actualité de ce samedi soir.

La cathédrale de Nantes a été ravagée par un incendie ce matin, qui a été éteint par les pompiers après quelques heures. Voilà ce que l'on sait des dégâts causés par l'incendie. Jean Castex flanqué de deux ministres s'est rendu sur place dans l'après-midi et a assuré que l'Etat "prendrait toute sa part" dans les réparations.

Une enquête pour "incendie volontaire" a été ouverte après la découverte de trois départs de feu dans la cathédrale, l'un d'eux ayant pris sous l'orgue qui a été ravagé. Ce soir, le procureur indique qu'il n'y a pas de trace d'effraction sur le bâtiment.

2 700 personnes, selon les gendarmes, ont pris part à la marche en mémoire d'Adama Traoré à Beaumont-sur-Oise (Val-d'Oise), pour le 4e anniversaire de sa mort. L'acteur Omar Sy ou l'humoriste Malik Benthala étaient présents.

Dès lundi, le port du masque sera obligatoire dans les lieux publics clos. Le ministre de la Santé Olivier Véran en a dévoilé une première liste.

18h19 : Une messe est célébrée en ce moment dans la basilique Saint-Nicolas de Nantes, pour que les chrétiens de la ville se rassemblent et prient après l'incendie de la cathédrale.

17h59 : Le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, a également donné quelques précisions à l'AFP sur les départs de feu. Trois points de départ de feu ont été constatés dans la cathédrale "à une distance conséquente les uns des autres". L'un d'eux était situé au niveau du grand orgue, qui a été ravagé par l'incendie.

17h57 : Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qui ne s'est pas exprimé lors du court déplacement de l'exécutif, a salué les soldats du feu dans un tweet.

17h56 : Une des institutions de la ville, le club de foot du FC Nantes, a salué le travail des pompiers.

18h18 : Il n'y a "pas de trace d'effraction" sur les issues de la cathédrale de Nantes, indique le procureur de la République.

17h53 : La Fondation du patrimoine lance une collecte afin de reconstruire le grand orgue de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes (Pays de la Loire), détruit dans un incendie ce matin, indique-t-elle dans un communiqué.

17h38 : Jean Castex et ses ministres ont quitté Nantes après environ une heure et demie sur place (pour deux minutes devant les micros et les caméras). Un déplacement éclair donc.

17h34 : Le prêtre François Renaud a indiqué qu'il n'y avait pas de travaux à l'intérieur de l'édifice. C'est là que le feu est parti et les flammes ont ravagé uniquement l'intérieur de l'édifice (du côté de l'orgue), en dehors de vitraux.

17h37 : Bonjour France Info, bonjour Pierre. Y avait-il des travaux dans la cathédrale ? Car sur la photo du diocèse que vous avez publiée tout à l’heure on aperçoit des échafaudages. Bonne journée à vous

17h36 : "Chacun, même s'il ne croit pas, même s'il ne fait pas partie de la communauté catholique, se sent touché au coeur. (...) L'Etat va bien sûr être là pour mener à bien des travaux d'urgence, puis ensuite, plus globalement, des travaux majeurs."

Courte réaction de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot (encore plus courte que celle du Premier ministre, c'est dire).

17h16 : La venue à Nantes de Gérald Darmanin, promu récemment ministre de l'Intérieur mais visé par une plainte pour viol, a entraîné une manifestation de féministes dans le centre-ville.

17h35 : @Arnaud Vous avez raison sur la première partie de votre commentaire : le procureur de la République de Nantes a annoncé l'ouverture d'une enquête pour "incendie volontaire", en précisant que "trois points de feu distincts" ont été relevés. Mais il a aussi insisté sur le fait qu'"il n'y a pas de conclusion à tirer maintenant". Donc on va se garder de toute conclusion hâtive : l'expert de la police scientifique est descendu du TGV il y a quelques minutes et commence à peine ses relevés sur les sites des départs de feu et sur l'installation électrique de la cathédrale.

17h33 : Dans le cas présent, le procureur a annoncé 3 départs de feu. C'est donc bien un acte criminel. Mais on va encore nous faire le coup du déséquilibré....

17h07 : Dans un registre plus prudent, Marine Le Pen, patronne du RN, a demandé à ce que "toute la lumière soit faite" sur ce sinistre.

17h07 : @Frédéric Goupil Déplorer, oui, bien sûr, condamner alors que l'expert qui doit faire les constatations et les relevés dans l'enceinte de la cathédrale descend à peine du train, c'est peut-être un peu rapide. Certains responsables politiques, comme Nicolas Dupont-Aignan, parlent déjà d'incendie criminel. Rappelons que le patron de Debout la France avait défendu la même thèse après l'incendie de Notre-Dame.

17h04 : Bonjour. Aucun acte, aucune parole, aucun tweet des responsables politiques pour CONDAMNER l'incendie de la cathédrale de Nantes ?

17h33 : Et hop, comme lors de sa visite dans une usine de semi-conducteurs dans l'Essonne au lendemain de sa nomination, la prise de parole de Jean Castex tenait plus d'un sprint à la Usain Bolt que d'un marathon !

17h32 : "Je voulais manifester à l'endroit des Nantaises et des Nantais la solidarité de la nation au moment où le drame frappe cette belle vile de Nantes. Place désormais à l'enquête placée sous l'autorité du procureur de la République, sur laquelle je ne possède aucun élément d'information. Place aussi à la reconstruction, que je souhaite la plus rapide possible et à laquelle l'Etat prendra toute sa part."

16h59 : Jean Castex s'exprime en ce moment à sa sortie de sa cathédrale.

16h51 : Jean Castex vient d'entrer dans la cathédrale ravagée par les flammes. Son équipe a pris le temps de tweeter une vidéo de sa rencontre avec les pompiers.

16h33 : @Jelena C'est surtout le grand orgue qui a été ravagé par les flammes. "La console de l'orgue de chœur a disparu en fumée et les stalles en bois attenantes. Derrière le grand orgue, il y a des vitraux d'origine qui ont tous volé en éclats. C'est une verrière complète du XVIe", détaille François Renaud, administrateur diocésain. On vous détaille ce que l'on sait des dégâts provoqués par le sinistre dans cet article.

16h33 : Bonjour franceinfo, avez-vous plus d'infos sur les dégâts ? Merci pour votre travail.

16h33 : @nico68 Tout à fait, Jean Castex, Roselyne Bachelot et Gérald Darmanin sont en train de discuter avec les pompiers qui ont éteint le sinistre ce matin. A noter aussi la présence de politiques locaux, comme Johanna Rolland, la maire de Nantes, et François de Rugy, député du coin (ex-président de l'Assemblée et ministre de l'Ecologie).

16h33 : Bonsoir Pierre. Les membres du gouvernement sont-ils déjà arrivés à Nantes ?

15h24 : On peut dire que le tombeau du duc François II de Bretagne et de sa femme Marguerite de Foix, chef-d'œuvre de la Renaissance française commandé par leur fille la reine Anne de Bretagne, a échappé de justesse à l'incendie de la cathédrale de #Nantes ce matin (photo @Diocese44) https://t.co/H8mLMqBCr9

15h24 : Un journaliste du magazine La Tribune de l'Art a publié sur Twitter une photo de l'intérieur de la cathédrale de Nantes, capturé par le Diocèse de Loire-Atlantique, sur laquelle on peut voir "que le tombeau du duc François II de Bretagne et de sa femme Marguerite de Foix (...) a échappé de justesse à l'incendie".

15h35 : Une journaliste de France 3 Pays de la Loire a publié sur Twitter une photo, prise par le père François Renaud, de l'endroit où se trouvait l'orgue qui est parti en fumée. "Il ne reste plus rien de l'orgue", écrit-elle.

15h35 : "On fait le tour de la cathédrale pour voir si tout est normal et tout est fermé à clé et à double tour. Je vous l'assure, je suis recteur depuis sept ans. Je garantis la sécurité interne de la cathédrale. Hier soir, tout était normal, comme d'habitude quand on sort de la cathédrale à 19 heures."

Le recteur a souligné sa tristesse, lui qui occupe ce poste depuis sept ans. "Malheureusement, il va falloir en faire le deuil pendant plusieurs années", a-t-il indiqué.

14h47 : Un incendie a frappé la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul samedi matin à Nantes (Loire-Atlantique). Le procureur de la République de la ville a annoncé dans la foulée qu'une enquête avait été ouverte pour "incendie volontaire". Le grand orgue a été détruit par les flammes. Voici ce que l'on sait sur cet événement.

14h47 : Thierry Magnin, porte-parole de la conférence des évêques de France, a réagi sur France Inter après l'incendie de la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul à Nantes : "A l'image de ce qu'on avait vécu pour Notre-Dame-de-Paris, quand un feu prend dans un lieu symbolique fort et spirituel, ça touche à quelque chose de notre patrimoine humain, encore plus loin que le patrimoine de pierre." Plus de détails dans cet article.

14h12 : "De par l'importance patrimoniale et la sensibilité du bâtiment, à mon avis, les opérations de déblai et de sécurisation vont prendre toute la journée, voire plus longtemps."

Le feu à l'intérieur de la cathédrale est "circonscrit", il n'a pas "touché les dispositions constructives, les murs et la toiture et n'a fait des dégâts que sur les aménagements intérieurs", a indiqué le capitaine.

14h45 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité :

Un incendie s'est déclaré dans la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul ce matin à Nantes (Loire-Atlantique). Une enquête pour "incendie volontaire" a été ouverte. Jean Castex, Gérald Darmanin et Roselyne Bachelot sont attendus sur place dans la journée. Suivez notre direct.

Quatre ans après la mort d'Adama Traoré, ses proches organisent une marche avec des militants écologistes. La conférence de presse d'Assa Traoré a débuté devant la mairie de Persan (Val-d'Oise). La marche est prévue dans l'après-midi. Suivez notre direct.


L'Iran a envoyé en France les boîtes noires du Boeing ukrainien abattu en janvier au-dessus de Téhéran, a déclaré, aujourd'hui un ministre adjoint iranien des Affaires étrangères. Plus de détails dans cet article.

La circulation du virus en France augmente, s'inquiète la direction générale de la santé, tandis que plusieurs régions sont placées sous haute surveillance. Plus de 500 nouveaux cas ont été enregistrés en Allemagne. Suivez notre direct.

13h45 : "C'est un drame parce que c'est un des plus beaux orgues de France qui vient de partir en fumée."

L'orgue de la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul, un grand monument baroque, a été ravagé par les flammes. L'orgue baroque avait été sauvé sous la Révolution, il avait échappé aux flammes lors de l'incendie de 1972, mais cette fois-ci, il a été ravagé par le feu. C'est une immense perte pour cet historien spécialiste des cathédrales.



(MAXPPP)

12h57 : Emmanuel Macron a tenu à apporter son soutien aux "sapeurs-pompiers qui prennent tous les risques pour sauver ce joyau gothique de la cité des Ducs".

13h08 : "La globalité de la charpente n'est pas concernée, il y a des lieux précis qui sont touchés comme l'orgue et un tableau de Flandrin profondément endommagé".

L'élue, qui a pu entrer dans la cathédrale, décrit "la noirceur des lieux endommagés" et des "dégâts importants, mais localisés". "Cet événement est d'une immense tristesse, il n'est pas terminé, les pompiers sont encore à pied d'œuvre, mais ce n'est pas un incendie total et global comme notre ville l'a connu en 1972", a-t-elle précisé.

12h47 : En 1972, la cathédrale de Nantes (Loire-Atlantique) avait déjà été frappée par un incendie. Cela avait été l'occasion d'en tirer des leçons et de faire évoluer la sécurité des cathédrales. Regardez les images de ce reportage de France 2 datant du 28 avril 2019, quelques jours après l'incendie de Notre-Dame de Paris.