Il téléphone 195 fois à l'Élysée : un homme condamné à 3 mois de prison avec sursis

Ce professeur de musique de 38 ans souffrant de psychose paranoïaque avait passé ces nombreux coups de téléphone au standard de l'Elysée et ce en l'espace de 24 heures, en octobre 2018.

Un agent de sécurité devant le palais de l\'Elysée, le 18 mai 2017.
Un agent de sécurité devant le palais de l'Elysée, le 18 mai 2017. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Un professeur de musique de 38 ans, qui a passé pas moins de 195 appels téléphoniques à l'Elysée pour critiquer Emmanuel Macron, a été condamné mardi 29 janvier à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel d'Annecy (Haute-Savoie), rapporte France Bleu Pays de Savoie.

L'homme souffre de psychose paranoïaque

Cet homme souffrant de psychose paranoïaque avait passé ces nombreux coups de téléphone au standard de l'Elysée et ce en l'espace de 24 heures, en octobre 2018. Il a aussi envoyé un mail à l'Elysée menaçant le chef de l'État de "le faire souffrir avec le plus grand soin". Pour cette dernière menace, il sera jugé le 8 février prochain, précise France Bleu.

Depuis deux ans, cet habitant d'Annecy partage son indignation, parfois à coup d'injures, aux standards de plusieurs administrations, car selon lui, "exprimer son mécontentement est un droit légitime en démocratie".