Hôpital : des mesures estivales jugées insuffisantes

Publié Mis à jour
Hôpital : des mesures estivales jugées insuffisantes
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que la ministre de la Santé a annoncé que la double rémunération sera active pendant l'été, des syndicats considèrent que cela ne répond pas suffisamment aux besoins massifs des services d'urgences, à la peine depuis plusieurs années.

Des annonces pour tenter d'endiguer la colère des personnels soignants. La ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, a communiqué une série de mesures dans les hôpitaux pour l'été : "Nous avons décidé de réactiver le doublement de la rémunération des heures supplémentaires du personnel non médical et du temps de travail additionnel des médecins pour l'ensemble de la période estivale". En plus de cette augmentation, les élèves infirmiers aides-soignants pourront directement exercer, si leur formation s'achève en juin ou juillet. Les retraités volontaires pour retravailler, eux, verront leur cumul emploi retraite facilité. Dans ce centre hospitalier de Haute-Provence, le service des urgences a dû fermer 46 nuits depuis le début de l'année. Ici il manque au moins sept médecins et plusieurs aides-soignants. 

120 services en forte tension

Pour l'un des syndicats de l'hôpital, les annonces de la ministre ne suffisent pas : "C’est toutes les mesures qui ont été appliquées à chaque crise Covid qui a fait en sorte que les que les soignants quittent massivement l’hôpital depuis deux ans et demi. Donc là il n’y a rien qui répond aujourd'hui à l'urgence de la situation. Ce que nous attendons c’est qu'il y ait un plan de formation massif immédiatement". Au total en France, 120 services d'urgence trouveraient aujourd'hui en forte tension.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.