Femme enceinte tuée par des chiens dans l'Aisne : une bénévole raconte avoir été mordue par le croisé du couple

Cette quadragénaire, qui se trouvait dans le refuge qui accueille l'animal, explique avoir été mordue par le chien d'Elisa Pilarski, cette femme enceinte retrouvée morte en novembre dans une forêt.

Elisa Pilarski et son chien Curtis (photo non datée).
Elisa Pilarski et son chien Curtis (photo non datée). (DR)

Un chien qui montre les crocs. Une bénévole du refuge de Beauvais (Oise) raconte au Parisien, samedi 25 janvier, avoir été mordue par Curtis, le chien d'Elisa Pilarski. Cette femme, enceinte de six mois, a été retrouvée morte le 16 novembre 2019, dans la forêt de Retz (Aisne), où elle était partie promener Curtis. Selon l'autopsie, Elisa Pilarski a été tuée par plusieurs morsures de chien sur la partie supérieure du corps et à la tête, mais les circonstances exactes de sa mort ne sont toujours pas connues. Des tests ADN et des investigations sont toujours en cours.

Le 21 novembre 2019, cette bénévole, surnommée Marie par Le Parisien, car elle souhaite garder l'anonymat, amène Curtis chez le vétérinaire. Puis la situation dérape. "Il m'a sauté dessus au niveau de la poitrine. Je le repousse et c'est à ce moment qu'il m'attaque au niveau de la jambe et ne veut pas me lâcher, relate-t-elle au quotidien. La seule chose dont je me souvienne, c'est d'avoir hurlé et de m'être dit qu'il allait me tuer. La douleur était vraiment intense." Douze points de suture sont nécessaires pour recoudre sa blessure au mollet. Elle est arrêtée pendant deux mois avec la visite quotidienne d'une infirmière.

"Je n'ai pas pu poser le pied pendant quinze jours, conduire pendant un mois", raconte cette femme encore traumatisée. Elle ne comprend toujours pas ce qui a poussé le canidé à la mordre. La bénévole affirme qu'elle ne connaissait pas l'identité du chien avant cet incident. L'accueil du refuge a confirmé au Parisien que "personne n'était au courant" qu'il s'agissait du chien d'Elisa Pilarski.