Cet article date de plus de trois ans.

Attaque contre le bus du Borussia Dortmund : les enquêteurs n'ont pas "trouvé d'éléments montrant que le suspect arrêté a participé à l'attentat"

L'homme est toutefois été soupçonné d'avoir appartenu au groupe Etat islamique lors d'un séjour en Irak en 2014.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le bus du club de foot allemand Borussia Dortmund a été visé par une attaque à la bombe, le 11 avril 2017. (INA FASSBENDER / DPA / AFP)

Le suspect islamiste placé en garde à vue, mercredi 12 avril, dans le cadre de l'enquête sur les explosions visant le bus du Dorussia Dortmund n'aurait pas de lien avec cette attaque. "L'enquête n'a pas permis jusqu'à présent de trouver d'éléments montrant que le suspect a participé à l'attentat", a indiqué le parquet antiterroriste allemand dans un communiqué, jeudi 13 avril.

L'homme arrêté est toutefois soupçonné d'avoir fait allégeance au groupe Etat islamique et d'avoir été "à la tête d'une unité de 10 combattants" en Irak en 2014. Ce groupe aurait commis des meurtres, des enlèvements et pratiqué l'extorsion et la contrebande. 

Cet Irakien de 26 ans était arrivé en Allemagne en 2016 via la Turquie. Il a été interpellé, mercredi 12 avril, à Dortmund, après une perquisition à son domicile. Le jihadiste présumé doit être présenté à un juge jeudi en vue d'être écroué.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.