Explosion à Lyon : le suspect a reconnu avoir prêté allégeance au groupe Etat islamique

Cet étudiant algérien de 24 ans a reconnu, lors de sa garde à vue, avoir prêté allégeance au groupe terroriste.

Les policiers lors de la perquisition du domicile du suspect, le 27 mai 2019 à Oullins.
Les policiers lors de la perquisition du domicile du suspect, le 27 mai 2019 à Oullins. (ROMAIN LAFABREGUE / AFP)

Le principal suspect après l'explosion d'un colis piégé à Lyon a reconnu avoir prêté allégeance à l'organisation terroriste Etat islamique, a appris franceinfo de source proche du dossier jeudi 30 mai, confirmant une information de LCI.

Le suspect, un étudiant algérien de 24 ans, avait admis son implication dans l'attentat mercredi lors de sa garde à vue. Il avait avoué avoir confectionné et déposé le colis piégé. Il avait également indiqué aux enquêteurs avoir agi seul. 

De nombreuses preuves accumulées

Plusieurs autres éléments avaient été accumulés contre le suspect : l'ADN du jeune homme avait été retrouvé sur un morceau du sac qui contenait la bombe, le vélo utilisé le jour de l'attentat avait été retrouvé dans son appartement et des preuves d'achats de produits entrant dans la composition d'explosifs avaient été découvertes. Par ailleurs, d'après les éléments recueillis par les enquêteurs, l'homme a consulté à plusieurs reprises des sites proches de la mouvance jihadiste. 

La garde à vue de cet étudiant algérien doit se terminer vendredi. Trois de ses proches, ses parents et son petit-frère, avaient également été placés en garde à vue dans ce dossier. Elles ont été levées "en l'absence d'éléments les incriminant à ce stade", a indiqué le parquet de Paris à franceinfo.

Le principal suspect, lui, est toujours en garde à vue, qui peut se prolonger jusqu'à vendredi.