Rédoine Faïd : les mystères d'une cavale

Rédoine Faïd entame une grève de la faim. Le braqueur récidiviste a été arrêté mercredi 3 octobre, trois mois après s'être évadé par hélicoptère. Trois nouveaux suspects ont été interpellés ce lundi 8 octobre au matin. Ils sont soupçonnés d'avoir financé l'évasion.

Voir la vidéo
France 2

Ils sont soupçonnés d'avoir aidé Rédoine Faïd à s'échapper de la prison de Réau (Seine-et-Marne) en juillet dernier. Trois hommes ont été interpellés lundi 8 octobre au matin en région parisienne. Parmi eux, l'un de ses neveux en fuite lui aussi. Il était visé par un mandat d'arrêt. Tous les trois auraient notamment fourni les armes au commando et les enquêteurs reconstituent peu à peu le réseau de complices présumés. Il y a d'abord les soutiens logistiques pendant la cavale : trois hommes arrêtés mercredi 3 octobre. L'un d'eux déjà condamné pour meurtre, ainsi que Liazid F., un autre neveu de Rédoine Faïd.

Le fugitif s'est surtout appuyé sur ses proches

Étaient-ils membres de l’équipe aperçue par un chasseur dans une forêt de l'Oise début juillet ? Deux Kalachnikov et du matériel siglé "Police" et la disqueuse qui avait servi à l'évasion avaient été dissimulés. Comment le commando s'est-il procuré cette voiture dans laquelle Rédoine Faïd avait été aperçu le 1er juillet dernier ? Comme à chacune de ses cavales, le fugitif s'est surtout appuyé sur ses proches. Dans leur planque, trois autres personnes, Alima A., la logeuse présumée de 28 ans, Ishaac H., compagnon de la logeuse et neveu de Rédoine Faïd, 25 ans, et son frère Rachid. Neuf complices présumés désormais sous les verrous ou entendus par les policiers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le portrait de Redoine Faïd, le 27 février 2018 lors de son procès, à Paris.
Le portrait de Redoine Faïd, le 27 février 2018 lors de son procès, à Paris. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)