VIDEO. Rédoine Faïd : des indics pour mettre fin à la traque ?

Pour retrouver la trace de Rédoine Faïd, les enquêteurs espèrent pouvoir compter sur des indics, parfois grassement rémunérés.

FRANCE 2

Alors que six semaines de cavale prennent fin en mai 2013, Redoine Faïd se demande surement qui l'a dénoncé. Des sources confirment aujourd'hui qu'il s'agit d'un concurrent, un autre voyou jaloux du retour de Rédoine Faïd aux affaires. Alors qu'il s'est à nouveau évadé, la police compte à nouveau sur ce type de renseignements, monnayés auprès d'indics. Contre de l'argent, Antonio Ferrara, autre fugitif célèbre, avait pu être arrêté.

Jusqu'à 50 000 € pour un renseignement

Ce sont ces fameux indics qui, généralement, mettent fin aux cavales. Leur identité est tenue secrète, ils sont 6 000 au total selon le référencement de la gendarmerie. Ils sont rémunérés en fonction de l'importance du renseignement, de 50 € à 50 000 €. Outre l'argent, la jalousie ou l'inimitié sont des motivations fréquentes. En moyenne, les fugitifs sont rattrapés dans les huit mois qui suivent leur évasion.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran, le 15 avril 2013, de la fiche émise par Interpol sur Redoine Faïd après son évasion de Sequedin (Nord).
Capture d'écran, le 15 avril 2013, de la fiche émise par Interpol sur Redoine Faïd après son évasion de Sequedin (Nord). (INTERPOL / AFP)