Essonne : six mineurs mis en examen après le meurtre d'une adolescente de 14 ans à Saint-Chéron

La victime a reçu un coup de couteau, lundi, lors d'un affrontement opposant des jeunes de deux communes voisines, Saint-Chéron et Dourdan.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le lycée Pont de Bois à Saint-Chéron (Essonne), le 23 février 2021. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Six adolescents de 14 à 16 ans ont été mis en examen après le meurtre d'une collégienne à Saint-Chéron (Essonne), annonce le parquet d'Evry dans un communiqué, jeudi 25 février. 

"Le mineur ayant admis avoir porté le coup de couteau a été placé en détention provisoire. Les cinq autres mineurs ont été placés sous contrôle judiciaire avec les obligations sollicitées et notamment interdiction de paraître en Ile-de-France (hormis un placement familial dans les Yvelines) et interdiction de contact avec les coauteurs, les victimes et leur famille", précise-t-il.

L'adolescente a tenté de s'interposer

La jeune victime, Lilibelle Galazzo, était âgée de 14 ans. Née le 16 juin 2006 à Dourdan (Essonne), elle était scolarisée en troisième dans un collège de la ville, a indiqué la procureure. "Dernière d'une fratrie de quatre enfants, elle faisait l'objet d'un suivi éducatif par un juge des enfants d'Evry", a-t-elle précisé.

L'affrontement a opposé un groupe de jeunes de Saint-Chéron à d'autres jeunes d'une bande rivale de Dourdan, qui étaient venus pour en découdre. Un coup de force qui s'inscrit dans un contexte de tensions "depuis l'été dernier" sur "fond de messages, insultes et provocations sur les réseaux sociaux", indique le parquet dans un communiqué mercredi. Une dizaine de personnes étaient impliquées, selon les informations de France Télévisions. La procureure a indiqué qu'une bagarre avait éclaté avec des jeunes de Dourdan "âgés de 14 à 18 ans, vêtus de noir et portant des capuches".

C'est au moment où la jeune femme a tenté de s'interposer qu'elle a été blessée. "L'un des jeunes a sorti un couteau et a poignardé la victime au niveau du ventre", a expliqué la procureure, ajoutant que les jeunes avaient alors pris la fuite. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.