Enquête du parquet d'Evry après le suicide en direct sur Periscope

Le parquet d'Evry a ouvert mercredi matin une enquête sur les circonstances du suicide d'une jeune femme à Egly dans l'Essonne mardi après-midi, a appris France Info. Elle s'est jetée sous un train de la ligne C du RER.

(Capture d''écran du compte Periscope de la jeune femme.)

Selon les enquêteurs, la victime âgée de 19 ans a mis fin à ses jours en direct dans une vidéo diffusée sur l'application Periscope devant 35 à 40 personnes connectées. La jeune femme habitait Egly, apparemment seule. Ses parents vivent dans le département.Quelques heures avant les faits, elle a commencé à mettre en scène, en quelque sorte, la préparation de son acte en annonçant aux personnes qui la suivaient sur Periscope qu’elle devait faire quelque chose en live. En réalité, elle annonçait son futur suicide aux utilisateurs de cette application de diffusion de vidéo en direct. Dans ces vidéos, elle évoque un déboire amoureux. Et dans une séquence, qui a été censurée depuis, elle met fin à ses jours. Des utilisateurs ont reconnu la gare d’Egly mais il était déjà trop tard.

Le téléphone portable saisi

Sur place, le suicide a également été enregistré par les caméras de vidéosurveillance de la gare. Après l’arrivée des pompiers, les policiers ont saisi le téléphone de la jeune femme. C’est désormais le parquet d’Evry et la brigade territoriale de gendarmerie d’Egly qui sont saisis des faits. Ils vont tenter de connaître les circonstances exactes de ce drame. Selon les premiers éléments communiqués par la justice, la jeune fille aurait envoyé un sms à un proche quelques minutes avant son suicide. 

 France Info a pour le moment tenté de joindre sans succès la société Twitter France, propriétaire de l’application Periscope.