Cet article date de plus de cinq ans.

Enlèvement de Jacqueline Veyrac : sept gardés à vue ont été déférés ce dimanche

Neuf personnes étaient en garde à vue après l'enlèvement de l'hôtelière Jacqueline Veyrac. Sept d'entre elles ont été déférées dimanche matin à 9 heures, les deux autres étant mises hors de cause.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La résidence de Jacqueline Veyrac à Nice (Alpes-Maritimes), le 25 octobre 2016.  (VALERY HACHE / AFP)

Sept des neuf personnes en garde à vue après l’enlèvement de la femme d’affaires Jacqueline Veyrac ont été déférées dimanche 30 octobre, à 9 heures, selon France Bleu Azur.

Deux personnes ont été mises hors de cause. Le tweet de France Bleu Azur ne précise pas quelles sont les personnes concernées.
Le procureur de la République devrait donner une conférence de presse lundi à 17 heures.

Neuf personnes étaient depuis quatre jours en garde à vue après l’enlèvement de Jacqueline Veyrac lundi 24 octobre à Nice. Parmi elles, l'ancien gérant du restaurant "La Réserve", soupçonné d'être l'organisateur du rapt. Un ancien membre des forces spéciales britanniques a également été placé en garde à vue dans cette affaire. Un paparazzi est lui soupçonné d'avoir posé une balise sous la voiture de Jacqueline Veyrac.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Enlèvements

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.