Immeubles effondrés à Marseille : des anciens habitants du 65 rue d'Aubagne invitent à un rassemblement

Quatre anciens habitants du 65, rue d'Aubagne, l'un des deux immeubles qui s'est effondré le 5 novembre dernier à Marseille faisant 8 morts, regroupés dans le "Collectif du 5 novembre - Noailles en colère", appellent à un rassemblement à 11h30 ce samedi.

Une \"marche de la colère\" le 14 novembre dernier après l\'effondrement d\'immeubles à Marseille
Une "marche de la colère" le 14 novembre dernier après l'effondrement d'immeubles à Marseille (SYLVAIN THOMAS / AFP)

D'anciens habitants de l'immeuble effondré à Marseille en novembre appellent à un rassemblement samedi 29 décembre. Ils invitent à descendre "les soutenir", eux et tous les "délogés". À midi, ils liront une lettre ouverte pour faire part de leur situation et "démentir les informations ayant circulé à leur propos".

"Deux d'entre eux n'ont toujours pas de logement, deux autres ont signé un bail au 3 décembre, mais n'ont reçu aucune aide pour intégrer leur logement, malgré les demandes répétées. Les quatre autres sont toujours à l'hôtel", expliquent-ils dans un communiqué reçu par France Bleu Provence.

Vendredi la mairie de Marseille a indiqué que 50 immeubles ont été réintégrés dans le périmètre de la rue d'Aubagne et hors rue d'Aubagne, ce qui représente 318 habitants. De plus, 52 baux ont été signés, d'après la ville, pour des relogements temporaires ou définitifs, ce qui concerne 79 personnes. Au total, 397 personnes ne nécessitent plus d'être accueillis dans un hébergement d'urgence.

La ville de Marseille a aussi annoncé avoir pris 100 arrêtés de péril grave et imminent concernant divers immeubles à travers la ville. Ces mises en demeure somment les propriétaires de réaliser des travaux urgents. Ensuite, la ville peut se substituer aux propriétaires afin de réaliser ces travaux.