Cet article date de plus de deux ans.

Affaire Maëlys : une reconstitution pour faire avancer l'enquête

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Affaire Maëlys : une reconstitution pour faire avancer l'enquête
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

En Isère, l'enquête sur la mort de la petite Maëlys se poursuit avec une reconstitution organisée dans la soirée du 24 septembre.

Une reconstitution pour tenter de comprendre. En direct du Pont-de-Beauvoisin (Isère), le journaliste Jordan Guéant assiste à la reconstitution de la soirée de l'enlèvement de la petite Maëlys, lundi 24 septembre, plus d'un an après les faits. Il explique : "Cette reconstitution commencera aux alentours de 20h30. Près de 200 gendarmes mobiles sont mobilisés pour sécuriser l'accès à cette reconstitution qui pourrait être importante pour l'enquête. Depuis ses aveux, le 14 février dernier, Nordahl Lelandais n'a plus rien dit aux enquêteurs."

Un choc psychologique pour Lelandais ?

Il reste donc d'importantes zones d'ombre sur les circonstances du drame. Le journaliste poursuit : "le suspect parle d'un accident, il faut encore valider ou infirmer cette thèse. En organisant cette reconstitution, les enquêteurs espèrent provoquer un choc psychologique chez Nordahl Lelandais et le pousser, sinon à avouer, en tout cas à donner des précisions en le ramenant sur les lieux du crime. La nuit s'annonce longue, tout comme cette reconstitution à laquelle pourraient assister les deux parents de Maëlys".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nordahl Lelandais

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.