Disparition de Maëlys : des gendarmes sont arrivés en renfort

Les enquêteurs veulent avoir la certitude absolue que Maëlys n'est plus là, autour d'eux, à Pont-de-Beauvoisin (Isère). 60 gendarmes sont donc mobilisés depuis ce mercredi 30 août.

FRANCE 2

Les renforts sont arrivés vers 8 heures ce mercredi 30 août. Une soixantaine de gendarmes mobiles pour entamer le quatrième jour de recherche de la petite Maëlys, disparue dans la nuit de samedi à dimanche lors d'un mariage. Pour les riverains, ce nouveau déploiement de force permet de garder espoir. Mais dans cette course contre la montre, même les gendarmes en conviennent, cela devient de plus en plus compliqué.

Une brosse à cheveux retrouvée

Pour l'instant, toujours aucune trace, il faut chercher encore et encore. Passer au peigne fin chaque mètre carré des alentours souvent escarpés de la salle polyvalente. Tout à l'heure, les gendarmes ont trouvé plusieurs éléments, dont cette brosse à cheveux, élément qui reste à exploiter. Les étangs proches du village sont également fouillés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gendarmes près de la salle des fêtes où a disparu Maëlys, une petite fille de 9 ans, dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère). 
Des gendarmes près de la salle des fêtes où a disparu Maëlys, une petite fille de 9 ans, dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère).  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)