Disparition de Delphine Jubillar : ce que l'on sait de la garde-à-vue de Séverine Longhini

Publié Mis à jour
Disparition de Delphine Jubillar : ce que l'on sait de la garde-à-vue de Séverine Longhini
France 2
Article rédigé par
MC Delouvrié - France 2
France Télévisions

La nouvelle compagne de Cédric Jubillar, est a été placée mercredi 15 décembre en garde-à-vue au commissariat de Gaillac (Tarn). Pour le JT de 13 Heures, la journaliste Marie-Candice Delouvrié est sur place afin de faire le point.

Séverine Longhini est entendue depuis sept heures du matin pour "recel de cadavre", dans le cadre de l'affaire de la disparition de Delphine Jubillar. Cependant, cette garde-à-vue n'est pas le synonyme de son implication dans la disparition de l'épouse de son nouveau compagnon. "Cette expression ne signifie pas qu'elle ait pu participer à un meurtre ou un assassinat, elle peut signifier simplement qu'elle ait eu des informations, des éléments, ou qu'elle ait apporté son soutien moral à Cédric Jubillar, si tant est que celui-ci soit impliqué dans sa disparition", décrypte mercredi 15 décembre la journaliste Marie-Candice Delouvrié, en duplex de Gaillac (Tarn).

Pour les avocats de Cédric Jubillar, rien n'accable Séverine Longhini

L'avocat de Séverine Longhini rapporte que sa cliente nie toute implication dans la disparition de Delphine Jubillar. "Elle rappelle qu'elle a rencontré Cédric bien après la disparition de Delphine Jubillar, au mois d'avril, lors d'une battue", continue Marie-Candice Delouvrier. Pour les avocats de Cédric Jubillar, aucun élément ne permet d'incriminer Séverine Longhini, placée en garde-à-vue pour 48 heures.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.