VIDEO. "On a été surpris par certains éléments du dossier dont on n'avait pas connaissance", regrette l'avocate de Jonathann Daval

Le mari d'Alexia Daval, interpellé lundi dans l'enquête sur le meurtre de son épouse en octobre, va probablement être mis en examen, à l'issue de sa garde à vue, a affirmé son avocate mardi.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'étau se resserre autour de Jonathann Daval, le mari d'Alexia, retrouvée morte en octobre dans un bois de Haute-Saône. Interpellé lundi 29 janvier, dans l'enquête sur le meurtre de son épouse en octobre, il va probablement être mis en examen, à l'issue de sa garde à vue, a affirmé son avocate mardi 30 janvier. "On a été surpris par certains éléments du dossier dont on n'avait pas connaissance", a regretté Ornella Spatafora, à l'issue d'une nouvelle audition de son client ayant duré quatre heures. Jonathann Daval, 34 ans, nie "toute implication dans le décès de son épouse", a-t-elle cependant ajouté.

Plus tôt dans la journée, son second avocat, Randall Schwerdorffer, a concédé que le mari de la joggeuse n'est "pas soupçonné par hasard": "On nous a apporté des éléments qui (...), effectivement, posent des véritables questions", a-t-il déclaré devant la presse. 

C'est Jonathann Daval qui avait alerté les gendarmes le 28 octobre de la disparition de la jeune femme, partie courir selon lui, mais aucun témoin ne l'a vue ce jour-là. Le corps brûlé d'Alexia Daval, employée de banque de 29 ans, avait été retrouvé le 30 octobre, dissimulé sous des branchages dans le bois d'Esmoulins, près de Gray. D'après les résultats de l'autopsie, elle a été victime de violences, de coups, et asphyxiée.

Les avocats de Jonathann Daval, Randall Schwerdorffer et Ornella Spatafora, en conférence de presse, lundi 29 janvier, à Grayèla-Ville (Haute-Saône). 
Les avocats de Jonathann Daval, Randall Schwerdorffer et Ornella Spatafora, en conférence de presse, lundi 29 janvier, à Grayèla-Ville (Haute-Saône).  (SEBASTIEN BOZON / AFP)