Procès Daval : les parents d'Alexia "ne peuvent se satisfaire de ces quelques mots de Jonathann Daval", estime leur avocat

Jean-Hubert Portejoie précise que les parents d'Alexia veulent en savoir plus sur les circonstances de la mort d'Alexia. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les parents d'Alexia Daval après le premier jour du procès, le 18 novembre 2020.  (SEBASTIEN BOZON / AFP)

"Ils attendaient des excuses sincères, Jean-Pierre et Isabelle Fouillot ne peuvent se satisfaire de ces quelques mots de Jonathann Daval. Outre des excuses, ils veulent surtout des explications", a réagi Jean-Hubert Portejoie, l’un des avocats des parents d'Alexia Daval, jeudi 19 novembre sur franceinfo. Jonathann Daval est jugé depuis mercredi devant la Cour d'assises de la Haute-Saône pour le meurtre de sa femme Alexia en 2017. Il a présenté mercredi soir des "excuses" aux parents de sa compagne.

>>> Procès Daval : la famille d'Alexia raconte "29 ans de bonheur, trois mois de tromperie et trois ans de douleur" avant le malaise de l'accusé

"Aujourd'hui, nous savons peu de choses en réalité sur le soir du drame", a souligné Jean-Hubert Portejoie. "On sait les conditions de la mort, le médecin légiste nous a expliqué que Alexia avait été littéralement massacrée par son époux", a poursuivi l'avocat. Mais il reste une part d'ombre sur "ce qu'il s'est passé les minutes précédentes. Pourquoi ce tel déchaînement de violence ? Et nous ne savons pas ce qu'il s'est passé après dans la nuit", s'est interrogé Jean-Hubert Portejoie, qui regrette les multiples changements dans les déclarations de Jonathann Daval : "A chaque fois, on a une version différente".

Le procès doit reprendre ce jeudi matin, si l'état de santé de l'accusé le permet. Jonathann Daval a fait un malaise dans le tribunal, mercredi en fin de journée. "Il faut que le dossier, s'il doit reprendre, puisse reprendre dans de bonnes conditions", a affirmé Jean-Hubert Portejoie. "On veut un Jonathann Daval en pleine possession de ses moyens pour pouvoir répondre aux nombreuses questions qui vont encore lui être posées. On ne veut pas d'un Jonathann Daval diminué", a-t-il expliqué.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.