Procès Daval : "Les nouvelles sont rassurantes" après le malaise de Jonathann Daval lors de son interrogatoire, indique l'un de ses avocats

Il faudra un avis médical jeudi matin pour valider la présence de l'accusé à l'audience qui doit débuter à 9 heures, explique l'avocat Randall Schwerdorffer.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Lors de la troisième journée du procès de Jonathann Daval, jugé pour le meurtre de son épouse Alexia, l'audience a été suspendue après un malaise de l'accusé, le 18 novvembre 2020. (FRANCK LALLEMAND / MAXPPP)

"Les nouvelles sont rassurantes", indique dans la soirée du mercredi 18 novembre Randall Schwerdorffer, l'un des avocats de Jonathann Daval deux heures après le malaise de son client. Il faudra un avis médical jeudi matin pour valider la présence de l'accusé à l'audience qui doit débuter à 9 heures, explique l'avocat à franceinfo. Jonathann Daval est jugé depuis lundi par la cour d'assises de la Haute-Saône pour le meurtre de sa femme Alexia il y a trois ans. 

>> Meurtre d'Alexia Daval : suivez le procès de Jonathann devant la cour d'assises de la Haute-Saône dans notre direct

Jonathann Daval a été pris d'un malaise lors de son interrogatoire par la cour d'assises de la Haute-Saône. "Je ne me sens pas bien", a déclaré l'accusé, blanc comme un linge, selon le journaliste de franceinfo présent sur place. L'accusé a été transporté à l'hôpital de Vesoul. "Il n'y a pas de signe inquiétant" quant à la santé de Jonathann Daval, a déclaré mercredi soir l'avocat général auprès de la cour d'assises de Haute-Saône, Emmanuel Dupic, dans une vidéo relayée notamment sur le site de L'Est Républicain

L'avocat général confiant sur la reprise du procès jeudi à 9 heures

Jonathann Daval "restera cette nuit à Vesoul pour éviter une escorte et un délai de route trop long qui pourrait le fatiguer", explique l'avocat général aux journalistes présents devant le tribunal de Vesoul. Il précise que l'accusé fait des allers-retours entre la prison de Dijon et le tribunal depuis le début du procès. Le procès reprendra-t-il ce jeudi matin à 9 heures comme prévu ? "Nous verrons demain mais on est plutôt confiant", répond Emmanuel Dupic.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.