Marseille : fusillade sur fond de trafic de cannabis

Une fusillade a fait trois morts, samedi 2 avril, dans les quartiers nord de Marseille (Bouches-du-Rhône).

FRANCE 3

Un nouveau règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants a fait trois morts, samedi 2 avril, à Marseille (Bouches-du-Rhône). Il est presque 23 heures samedi soir quand des tires d'armes automatiques visent une épicerie. À l'intérieur, six hommes regardent un match de football. Trois meurent sous les balles. Deux d'entre eux étaient connus de la police pour trafic de drogue, le troisième est un jeune homme de 21 ans qui venait d'obtenir un CDI et allait se marier prochainement.

Trop d'opérations de police

Le quartier Bassens est un haut lieu du trafic de cannabis. Récemment, plusieurs opérations de police avaient conduit à des saisies et des arrestations importantes dans le secteur. Un véritable coup de pied dans la fourmilière des trafiquants. Pour certains élus, les efforts de la police ne suffisent plus. Le député-maire de Marseille, Patrick Menucci, demande même la légalisation du cannabis pour stopper les trafics.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des enquêteurs travaillent sur la scène de la fusillade qui a coûté la vie à trois personnes, samedi 2 avril 2016, dans la cité Brassens à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Des enquêteurs travaillent sur la scène de la fusillade qui a coûté la vie à trois personnes, samedi 2 avril 2016, dans la cité Brassens à Marseille (Bouches-du-Rhône). (BORIS HORVAT / AFP)