Chérif Kouachi dit avoir été envoyé par Al-Qaïda, Coulibaly par Daech

Dans un document diffusé par BFMTV, Chérif Kouachi, l'un des deux auteurs de l'attentat de Charlie Hebdo tués ce vendredi, explique avoir "été envoyé par Al-Qaïda au Yémen". Coulibaly se revendique de Daech.

(Deux suspects des prises d'otages de Paris et Dammartin-en-Goële © Police)

"J'ai été envoyé, moi Chérif Kouachi, par Al-Qaïda au Yémen. " Nos confrères de BFMTV sont parvenus à joindre, avant l'assaut des forces de l'ordre qui a causé leur mort, l'un des deux frères soupçonnés d'être impliqués dans l'attentat qui a fait douze morts à Charlie Hebdo mercredi. Les journalistes ont appelé l'imprimerie CTD où étaient retranchés les deux hommes, et l'un d'eux a fini par décrocher.

"J'ai été envoyé, moi Chérif Kouachi, par Al-Qaïda au Yémen."
--'--
--'--

"On a été envoyé par l'imam Anouar al Aoulaki pour venger le prophète ", dit encore Chérif Kouachi. Cette information confirme les témoignages des rescapés de l'attentat contre l'hebdomadaire satirique, dont celui de la dessinatrice Corrine Rey, dite Coco, qui avait expliqué que les deux hommes s'étaient revendiqués d'Al-Qaïda au Yémen.

Venger le prophète

Anouar al Aoulaki était un prédicateur d'Al-Qaïda de nationalité américaine et d'ascendance yéménite. Il a été tué en septembre 2001 dans une frappe d'un drone américain. Il était impliqué dans plusieurs tentatives d'attentat contre les Etats-Unis et avait appelé à plusieurs reprises au meurtre de caricaturistes du prophète Mahomet, selon le New York Times .

Cette information fait écho à une autre. Car on sait que Saïd Kouachi, le frère de Chérif soupçonné lui aussi de l'attentat contre Charlie Hebdo , a fréquenté ce même imam, quelques mois avant sa mort en 2011. C'est lors de ce voyage au Yémen qu'il se serait entraîné au maniement des armes. Les deux frères auraient ainsi agi pour venger le prophète après la publication des caricatures de Mahomet par Charlie Hebdo .

A LIRE AUSSI ►►► Les trois preneurs d'otages avaient un lien

Dans un autre document diffusé par BFMTV, un homme présenté comme Amedy Coulibaly, tué dans l'assaut de l'épicerie Porte de Vincennes à Paris, se revendique lui du groupe terroriste Daech. C'est lui qui a appelé la rédaction de nos confrères, mais rien ne confirme encore qu'il s'agit bien de lui. L'homme affirme avoir "synchronisé " son action avec celle des frères Kouachi. Il a également déclaré avoir choisi l'épicerie Hyper Cacher pour viser des juifs.