Biocarburants : le fléau des vols d’huile de friture usagée

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Biocarburants : le fléau des vols d’huile de friture usagée
Article rédigé par France 2 - A. Hanquet, C. Morand, F. Bohn, A. Sarlat, L. Houeix, N. Lachaud
France Télévisions
France 2
Avec le développement des biocarburants, les vols d’huile de friture usagée sont en croissance. Dans l’Eure-et-Loir, un réseau a récemment été démantelé. Les équipes du 20 Heures ont enquêté sur ce nouveau phénomène.

On l’utilise pour cuire les frites ou encore les beignets. L’huile de friture est un ingrédient essentiel en cuisine. Seulement, elle est aujourd’hui la cible de voleurs. Des criminels très organisés volent cette matière grasse usagée pour la revendre à prix d’or. C’est dans un hangar à Le Gault-Saint-Denis (Eure-et-Loir) que des voleurs cachaient leur butin. Il y a quelques jours, 26 000 litres d’huile usagée ont été retrouvés par les gendarmes. Cette découverte a permis de démanteler un trafic très organisé.

Des prix en hausse

L’huile était d’abord volée dans des fast-foods de la région par des hommes, d’origine bulgares, avant d’être envoyée aux Pays-Bas pour être transformée en biocarburant. Les moyens étaient impressionnants pour voler ce que beaucoup considèrent comme des déchets alimentaires. Pourtant, l’huile usagée vaut de l’or. Avec le développement des biocarburants, son prix a bondi. En 2008, la tonne se vendait à 150 euros. En 2023, la tonne s’échange autour de 1 000 euros. En conséquence, les vols ont augmenté. Une entreprise spécialisée partage ce constat. Aucune région de France n'est épargnée. Les gendarmes ont découvert des dépôts en Gironde et dans le Nord. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.