Attaque d'un fourgon pénitentiaire dans l'Eure : le gouvernement se mobilise

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Attaque d'un fourgon pénitentiaire dans l'Eure : le gouvernement se mobilise
Attaque d'un fourgon pénitentiaire dans l'Eure : le gouvernement se mobilise Attaque d'un fourgon pénitentiaire dans l'Eure : le gouvernement se mobilise (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - M. Laurent
France Télévisions
franceinfo
Après l’attaque d’un fourgon pénitentiaire dans l’Eure, mardi 14 mai, le gouvernement se mobilise. Deux agents pénitentiaires ont été tués, et deux autres sont en urgence absolue. Le plan Epervier a été activé.

"Tout sera mis en œuvre pour retrouver les auteurs de ce crime abject, le plan Epervier a été déclenché", a déclaré Gabriel Attal à l’Assemblée nationale, mardi 14 mai. "Nous les traquerons, nous les trouverons et je vous le dis : ils paieront", a promis le Premier ministre. Plus tôt dans la journée, dans l’Eure, deux agents pénitentiaires ont été tués lors de l’attaque d’un fourgon blindé. Deux autres sont en urgence absolue.

Une cellule de crise au ministère de la Justice

Sur les lieux du drame, au péage d’Incarville (Eure), un important dispositif de police est toujours en place. Sur les réseaux sociaux, le président de la République a rendu hommage aux victimes. "La Nation se tient aux côtés des familles, des victimes et de leurs collègues", a tweeté Emmanuel Macron. Au ministère de la Justice, une cellule de crise a été mise en place. "J’ai une pensée émue pour eux", a confié le garde des Sceaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.