VIDEO. Valls parle d'"un apartheid territorial, social et ethnique" en France

Le Premier ministre a évoqué "un apartheid territorial, social et ethnique" en France ce mardi 20 janvier, plus de dix jours après les attentats terroristes.

France 3

Alors qu'il présentait ses vœux à la presse, ce mardi 20 janvier, le Premier ministre Manuel Valls a insisté sur les maux de notre pays, plus de dix jours après les attentats terroristes. Il a ainsi évoqué la "relégation périurbaine, les ghettos (…), un apartheid territorial, social, ethnique…".

L'expression est forte, et pourtant, elle ne suscite pas l'indignation des députés, preuve que l'unité nationale est toujours présente.

Le régime de ségrégation en Afrique du Sud

Les élus socialistes se félicitent d'ailleurs des mots employés par le Premier ministre. "On a des jeunes Français qui, de leur naissance jusqu'à l'âge adulte, ne sont plus en contact avec les réalités de la société française, c'est un problème", souligne Malek Boutih, député de l'Essonne, au micro de France 3.

Chez les écologistes, on regrette tout de même l'utilisation du mot "apartheid", qui évoque le régime de ségrégation en Afrique du Sud.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Manuel Valls, à Ergue-Gaberic (Finistère), le 16 janvier 2015.
Le Premier ministre, Manuel Valls, à Ergue-Gaberic (Finistère), le 16 janvier 2015. (FRED TANNEAU / AFP)