Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Valls : "la France sans les juifs de France n'est plus la France"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Valls: "la France sans les juifs de France n'est plus la France" (REUTERS)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

Le Premier ministre s'est rendu Porte de Vincennes, samedi soir, lors d'un rassemblement en mémoire des victimes de la prise d'otage.

Manuel Valls a garanti, samedi 10 janvier, que "la France sans les juifs de France n'est plus la France", devant la supérette casher où ont été tués quatre personnes la veille par un jihadiste.

De nombreuses marches républicaines prévues en France à la mémoire des victimes des attentats. Suivez notre direct.

Arrivé par surprise vers 19 heures 25 au rassemblement convoqué par le Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France), le Premier ministre a dit que "les juifs de France, depuis de nombreuses années, ont peur" proclamant aussi : "nous sommes tous aujourd'hui Charlie, tous policiers, tous des juifs de France".

Une réponse à Benjamin Nétanyahou

"La France, sans les juifs de France, n'est plus la France", a surtout affirmé M. Valls. Une phrase prenant le contrepied des propos tenus un peu plus tôt par le Premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou, qui avait lancé aux juifs de France qu'Israël était "leur foyer", dans une allocution télévisée sur la prise d'otages meurtrière dans l'épicerie casher.

Plusieurs milliers de personnes, ont constaté des journalistes de l'AFP, s'étaient rassemblées porte de Vincennes à Paris, dont de nombreuses personnalités politiques, associatives ou religieuses, comme les ministres de l'Intérieur (Bernard Cazeneuve), de la Justice (Christiane Taubira), de l'Education nationale (Najat Vallaud-Belkacem), ou encore l'ancienne ministre UMP Valérie Pécresse et l'ambassadeur d'Israël en France Yossi Gal. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.