VIDEO. De nombreux anonymes rendent hommage à Ahmed Merabet

Un registre de condoléances a été mis à disposition au commissariat du 11e arrondissement de Paris où travaillait Ahmed Merabet, l'un des deux policiers abattus par les frères Kouachi.

FRANCE 2

Les anonymes sont nombreux mardi 13 janvier à écrire quelques mots dans le registre de condoléances ouvert au commissariat du 11e arrondissement Paris, où travaillait Ahmed Merabet, l'un des policiers assassinés par les tireurs de Charlie Hebdo. Le portrait du policier est affiché à l'entrée du commissariat. Outre des fleurs et des dessins, laissés depuis plusieurs jours, de nombreuses personnes écrivent des messages pour saluer la mémoire d'Ahmed Merabet. "Je voudrais écrire quelques mots parce que je suis très touchée, étant moi-même épouse et mère de policiers. Vraiment, je partage et je voudrais remercier leur courage", confie une passante au micro de France 2.

Ses collègues perdent un ami

Les gens du quartier, les voisins viennent dire leur soutien et tiennent à remercier les policiers. Ahmed Merabet travaillait dans ce commissariat depuis huit ans. Ses collègues se souviennent d'un policier appliqué, qui adorait son métier, et d'un ami. "Je suis ému. C'est un copain qui part", témoigne l'un de ses collègues. Sur les lieux de sa mort, à quelques rues du commissariat, les anonymes sont également nombreux à saluer sa mémoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président François Hollande lors de la cérémonie d\'hommage aux trois policiers tués lors des attentats, le 13 janvier 2015, à Paris. 
Le président François Hollande lors de la cérémonie d'hommage aux trois policiers tués lors des attentats, le 13 janvier 2015, à Paris.  (PATRICK KOVARIK / AFP)