Cet article date de plus d'un an.

Attentats de janvier 2015 : un procès hors-norme

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentats de janvier 2015 : un procès hors-norme
France 2
Article rédigé par
Florent Boutet - France 2
France Télévisions

Le procès des attentats de janvier 2015 s’ouvre mercredi 2 septembre à Paris. Il sera exceptionnellement filmé et devrait durer plus de deux mois.

Un dispositif de sécurité exceptionnel a été mis en place, avec des renforts de police et de gendarmerie, déployés pour sécuriser le palais de Justice et pour escorter les accusés de leurs cellules jusqu’au box. Les fourgons des services pénitentiaires viennent d’ailleurs d’arriver il y a quelques instants, toutes sirènes hurlantes. Il y aura aussi un dispositif anti-drone. Le dispositif logistique est impressionnant, avec 200 parties civiles, une centaine d’avocats. Il y a même des psychologues au service des familles des victimes.

Un procès filmé

Certains jours, ce sont 500 personnes qui vont se succéder dans la salle d’audience, en devant respecter les mesures barrières anti-coronavirus. En effet, il faut absolument éviter qu’un protagoniste ne tombe malade pour que l’audience ne soit pas reportée. Un procès qui sera filmé pour l’histoire, c’est exceptionnellement rare. Mais les images seront entreposées aux archives pendant 50 ans avant de pouvoir être vues.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentats de janvier 2015

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.