Attentats à Paris : la gestion de crise comparée au 11-Septembre

France 2 rappelle quelques similitudes entre les attaques terroristes à New-York en 2001 et les attentats du 13 novembre.

FRANCE 2

New York le 11 septembre 2001, Paris le 13 novembre 2015. Le même type d'attaques, multiples et aveugles. La même terreur, le même choc à la tête de l'État, lorsqu'un officier de sécurité apprend au président que le pays est la cible d'une attaque terroriste. En 2001, George W. Bush visitait une école en Floride et apparaît tétanisé après avoir reçu l'information. François Hollande, présent au Stade de France le 13 novembre, doit lui aussi en quelques minutes se muer en chef de guerre.

Le soutien immédiat des chefs d'État

On constate aussi la même solidarité planétaire après ces attentats. Il y a 14 ans, Jacques Chirac était le premier chef d'État à venir montrer son soutien à l'Amérique meurtrie. Comme un écho en 2015, le nouveau World Trade Center est habillé des couleurs de la France, et Barack Obama est le premier à afficher sa solidarité, en français.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande le 27 novembre aux Invalides, pendant une cérémonie d\'hommage national aux victimes des attentats du 13 novembre. 
François Hollande le 27 novembre aux Invalides, pendant une cérémonie d'hommage national aux victimes des attentats du 13 novembre.  (PHILIPPE WOJAZER / AFP)