Attentat dans un lycée d'Arras : Gérald Darmanin demande l'"expulsion systématique de tout étranger considéré comme dangereux"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé le retrait des titres de séjour pour les personnes recensées au fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT).
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, à la sortie du Conseil des ministres à l'Elysée, le 11 octobre 2023. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

Au lendemain de l'attaque terroriste dans un lycée d'Arras, dans laquelle un enseignant a été tué, le ministre de l'Intérieur a demandé, samedi 14 octobre, l'"expulsion systématique de tout étranger (...) considéré comme dangereux par les services de renseignement". "La ligne de fermeté est extrêmement claire", a déclaré Gérald Darmanin lors d'une conférence de presse. "Identification partout sur le territoire national de ceux qui sont dangereux, retrait systématique du titre de séjour pour ceux qui sont étrangers, expulsion systématique de tout étranger (...) en effet considéré comme dangereux par les services de renseignement", a-t-il énuméré.

Gérald Darmanin a évoqué en particulier les personnes fichées "au sein du FSPRT", le fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste, qui compte "à peu près 5 100 personnes", en "majorité" des "personnes qui sont françaises", mais également des étrangers en situation régulière ou irrégulière. "Nous allons réunir [mardi] les groupements qui permettent, pour l'ensemble des services de l'Etat, d'évaluer les personnes qui sont sur leur territoire, de les classer comme étant dangereux, et évidemment de pouvoir procéder à leur expulsion", a poursuivi le ministre.

Des discussions "pour expulser les citoyens russes qui sont fichés S"

Concernant ceux en situation régulière, "j'ai demandé de retirer systématiquement les titres de séjour des personnes qui sont dans ce fichier FSPRT et qui [représentent] une menace pour notre pays. Beaucoup sont en procédure auprès des tribunaux, sans doute faut-il une nouvelle fois repasser [au crible] l'intégralité des personnes, quel que soit leur statut – protection asilaire, titre de séjour – et quel que soit évidemment leur âge, puisque nous constatons aussi le rajeunissement extrêmement important des personnes qui sont radicalisées".

Gérald Darmanin a par ailleurs annoncé avoir reçu l'autorisation d'Emmanuel Macron pour reprendre les discussions avec les autorités russes "pour expulser dans leur pays d'origine les citoyens russes qui sont fichés S". Le suspect de l'attentat, Mohammed M., fiché S âgé de 20 ans, est né en 2003 en Ingouchie, une République de la Fédération de Russie. Il était arrivé en France en 2008. Sans titre de séjour, il n'avait pas fait pour autant l'objet d'un arrêté d'expulsion.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.